Muse, où es-tu ? (Episode 6) – Muses et Mentors

Jamais sans ma Muse !

Sixième volet de cette newsletter consacrée à cette fameuse inspiration, enfin, plutôt à sa quête quand elle choisi de nous fausser compagnie … 
Dans la précédente, je te parlais des bienfaits d’un bon bain de nature pour recharger nos piles créatives. As-tu pu expérimenter cette source ? En as-tu profité pour tenter le défi Inspiration Nature de septembre? Si pas, il te reste quelques jours pour aller y jeter un oeil, le 30 septembre, je le retire du site.

Ceci dit, parfois, ce n’est pas de nature dont on a besoin, pas plus que de curiosité, de musique ou de petits pas. Il nous incombe alors de trouver à nouveau une autre solution pour relancer la machine et c’est ici que la Muse pointe le bout de son nez …

muses, inspiration, artiste

Ok, tu commences à connaître l’histoire, la Muse ne se montrera pas sous les traits de cette belle dame en drapé qui débarque avec force tambours et trompettes. Non, la Muse, elle est cachée en nous, la Muse, ce sont tous les petits outils dont nous disposons pour vivre notre créativité !

Cette série de newsletter se propose justement de te montrer des outils pratiques pour mettre tout ça en place ✨

Cette semaine, j’ai envie de te parler des Mentors et des Muses

Mentors ET Muses ?

Oui, tu sais, ces personnes inspirantes qui rechargent nos batteries mieux que n’importe quelle tablette de chocolat ?

Si tu veux bien, on va commencer par un peu de vocabulaire, histoire d’être bien sûres de ce qu’on parle :

– Mentor : c’est un guide, un conseiller sage et expérimenté.

– Muse : c’est quelqu’un qui stimule l’intellect d’un artiste pour lui suggérer des idées créatives que d’autres ne pourraient pas vraiment comprendre.

Mentors OU Muses ?

Comme tu vois, il existe une légère différence entre ces deux inspirateurs, l’un aura une expertise technique tandis que celle de l’autre sera bien moins terre à terre. C’est déjà pas mal de faire cette distinction parce que selon ton humeur ou ta philosophie personnelle, tu te tourneras plutôt vers l’un ou l’autre. Personnellement, en tant qu’artiste intuitive, j’avoue une appétence modérée pour la technique, je me tourne donc beaucoup plus volontiers vers une Muse que vers un Mentor. Bien entendu, parfois, je n’ai d’autre choix que d’augmenter ma technique, je sais donc vers qui me tourner.

Et toi ? Tu sais comment te situer entre technique et lâcher prise ?

mentor VS muse
separateur

Bien entendu la réponse à cette question sera toute personnelle mais elle mérite d’être posée parce que ça va vraiment t’aider à aller chercher ce dont tu as vraiment besoin.

Tu explores un nouvel outil, une discipline différente ? Ce sera sûrement le Mentor qui t’aidera le plus dans ce cas- là !

Tu cherches à t’évader par ta création, à rêvasser un peu pour nourrir ton prochain projet ? Alors la Muse te tends les bras !

L’important, c’est de bien cibler ton besoin.

Ensuite, tu pourras partir en quête de la (ou les) source(s) qui te conviennent.

Qu’on se mette bien d’accord, une Muse ou un Mentor n’est pas forcément un personnage connu, ni même forcément humain et ne monnaye pas obligatoirement ses services.

Je t’explique.

Quand j’ai envie d’un gros lâcher prise, de ralentir un bon coup et de paresser pour rendre ma pratique plus lente, je me rapproche de mon chat. Sans rire, c’est une super Muse ! Pour la paresse, il pourrait même passer Mentor haut la main ! Si je recherche des idées concernant des couleurs, la nature peut être la Muse parfaite.

Nos amis, voisins, enfants peuvent faire de très bons Mentors/Muses. Souvent, regarder les gens vivre autour de nous se révèle particulièrement efficace pour trouver un chemin dans notre pratique artistique.

Ouvrir les yeux, se gorger de l’agitation ou du calme, des odeurs, des goûts; tout cela peut relancer notre créativité.

Un truc simple ? Va marcher un peu en ville ou à la campagne, peu importe. Fais le plein d’odeurs pendant ta balade et reviens enfin chez toi pour retranscrire tout ça sur ton papier. Ca donnerait quoi en terme de couleurs et de mouvements sur une toile une balade en ville ou sur un sentier de campagne ? Il ne s’agit pas ici de retranscrire des choses que tu aurais vues mais bien de rendre des sensations qui t’auront marquée pendant cette promenade. Cette odeur de nourriture qui se mélange à celle du scooter qui passe en faisant du bruit, ça donne quoi sur une toile ?

Et si tu en veux plus ?

Il existe de multiples ressources techniques et inspirantes pour relancer une créativité un peu fatiguée. Les livres, les ateliers en ligne (qu’ils soient gratuits ou payants), les challenges, les podcasts et autres. Toutes ces propositions peuvent servir à cet effet.

L’important ici sera de trouver les auteurs avec lesquels tu te sentiras en osmose de valeur. 

Ca implique bien entendu de se poser la question de nos propres valeurs mais on est toutes en capacité de savoir ce vers quoi on tend. Il nous suffit alors de chercher dans cette voie là des personnes qui seront inspirantes pour nous et de voir ce qu’elles proposent. Tu es curieuse de savoir ce qui m’attire et qui sont mes Muses/Mentor ? Allez, je t’en donne quelques un(e)s – (je m’inspire de mon fil Instagram pour ça).

En terme de Muse nature, je pense que Jonna Jinton est celle qui m’élève le plus. C’est une artiste suédoise qui vit au fin fond de la forêt avec son chien et son mari, elle réalise et partage sur YouTube des vidéos à couper le souffle ✨ 
En Mentor nature, je citerais Sea Shepherd. C’est moins magique, plus abrupt, mais tellement nécessaire quand on voit ce qu’on fait aux océans.

En Muse peinture, j’aime beaucoup Micki Wilde qui peint des animaux (ce que je peins le plus aussi) de très jolie façon.
En Mentor peinture, comme je n’aime pas trop la technique, c’est plus simple, je te dirais que j’adore les ateliers de Stephanie Lee parce qu’elle travaille beaucoup à l’instinct, parce qu’elle te raconte ce qu’il se passe dans sa tête au lieu de te dire de mettre du jaune ou du bleu … Mais aussi ET surtout parce qu’elle ne te parle pas de petites fées qui volètent dans son jardin pour faire mignon.

Pour tout ce qui est livre d’artiste, j’aime bien Willa Wanders. On n’a pas du tout la même pratique mais ses photos colorées me donnent toujours envie de rajouter de la couleur chez moi (on sait comment ça finit, le Gris de Payne recouvre le tout à la fin 😉)

En art textile, j’adore Claire Garland qui confectionne des peluches en tricot (elle offre d’ailleurs un patron par mois aux abonnés de sa newsletter). C’est toujours plein de tendresse et de douceur.

Pour l’aquarelle, Céline Nordenhed est géniale. De l’ultraminimalisme épuré, tout ce que j’aime et que je suis incapable de faire.

Un dernier pour la route que je classerais en Mentors ET Muses en relations humaines, ce sont Nans et Mouts de l’émission Nus et Culottés. Si tu ne connais pas, je ne peux que te conseiller d’aller jeter un oeil aux replays de leurs aventures sur France 5. En terme de bienveillance, de magie, de synchronicité entre les êtres et les situations, c’est un véritable bonheur à voir. C’est le genre de reportages qui me permet de garder confiance en cet humain que je trouve un peu fou parfois … Ils proposent également un très beau magazine, la Tribu du Vivant qui offre un contenu plein de sens et qui pose un regard intéressant (je trouve) sur la vie et nos interactions. Bref, tu l’as lu entre les lignes, je suis fan 

inspirationaction

L’inspiration mène à l’action

Ca, c’est une constante, plus tu t’inspires, plus tu as de chance de passer à l’action. Mais attention, il y a un piège dans cette équation et je te propose de le déjouer de suite !

S’inspirer, c’est se comparer

Hé oui, le piège, le voici ! Souvent, quand on balaie notre fil Instagram ou Pinterest on se dit un truc du genre “Oh, ce serait si chouette si j’étais capable de faire ça !”. Moi même un peu plus haut je l’ai écrit en me comparant à Céline Nordenhed. C’est humain la comparaison, ça peut même être utile dans certains cas mais dans le domaine artistique, ça ne sert à rien ! Pourquoi ? Tout simplement parce qu’on est la seule personne capable de faire notre propre art. Alors oui, on peut parler de la copie pour apprendre. Sincèrement, penses-tu vraiment apprendre en copiant ? C’est rassurant de le faire, ça je suis d’accord; mais est-ce une bonne solution pour évoluer dans notre propre et unique chemin en tant qu’artiste ? J’en doute. Au contraire, moi, je craindrais que cela ne m’enferme dans une certaine technique, une certaine voie qui n’est pas la mienne mais celle de l’artiste de référence. Et alors à ce moment là, le syndrome de l’imposteur doit encore plus s’en donner à coeur joie, sans parler de notre difficulté à défendre notre travail devant des tiers si on sait qu’il “n’est qu’une copie”. Je préfère mille fois un travail maladroit mais sincère à une réplique magistralement exécutée … Mais là encore, c’est mon désintérêt pour la technique qui parle.  
Je peux comprendre les gens qui copient, souvent, ils diront que copier les satisfait parce que ça montre qu’ils peuvent faire aussi bien que X ou Y. Là aussi, il faut savoir ce qu’on aime. Faire aussi bien que ou faire authentique ? Ca vaut la peine d’y réfléchir, non ?

Note bien que je ne te dis pas que copier c’est mal, je pense simplement qu’on peut largement prendre inspiration tout en gardant notre patte personnelle. Si on s’offre un atelier par exemple, a t-on besoin d’utiliser les mêmes couleurs, de dessiner les mêmes motifs, d’écrire les mêmes mots ? Si l’artiste aux commandes propose de faire du collage et que tu as envie d’écrire, oserais-tu transgresser sa suggestion ? Et si tu tu risques à le faire, que ressens-tu ? De la liberté, non ? 

Pour moi, l’inspiration doit être une source d’émancipation, c’est un peu comme d’arriver devant un fastueux plateau de fromage et de picorer de-ci, de-là ce qui te fait envie en prenant garde d’éviter l’indigestion. De cette façon, tu fais honneur au plateau et tu te respectes par la même occasion. Exactement comme quand tu butines sur Internet à la recherche d’inspiration et que tu isoles certaines choses qui te plaisent sans te sentir contrainte de saisir l’idée proposée dans son intégralité 😉.

inspiration transformation

A la chasse aux Mentors et aux Muses !

A toi de jouer maintenant ! 
Il ne te reste plus qu’à partir en quête de nouveaux Mentors et Muses en gardant à l’esprit que quoi qu’il arrive, toi seule peut créer ton art

Une fois de plus, tu peux chercher de l’inspiration mais tu seras à jamais la seule à avoir tout ce qu’il faut pour créer ton mode d’expression unique et absolument parfait. Parce que oui, moi,je suis persuadée que quand on crée de manière authentique, c’est parfait.  
Ce sont souvent ces travaux-là qui vont toucher ton public, même s’ils manquent de maîtrise ou de technique. Le public, ressent les choses, il est touché par ce qu’il voit. Si tu as créé avec sincérité et engagement, cela se ressent, ça parle directement au coeur de celui qui le reçoit 💗 Et crois-moi, pour l’avoir expérimenté dans plusieurs expos, c’est une vérité qui se vérifie (à condition que ton public prenne le temps de regarder ce que tu as fait, ça va sans dire !)

inspiration transformation

A la chasse aux Mentors et aux Muses !

A toi de jouer maintenant ! 
Il ne te reste plus qu’à partir en quête de nouveaux Mentors et Muses en gardant à l’esprit que quoi qu’il arrive, toi seule peut créer ton art

Une fois de plus, tu peux chercher de l’inspiration mais tu seras à jamais la seule à avoir tout ce qu’il faut pour créer ton mode d’expression unique et absolument parfait. Parce que oui, moi,je suis persuadée que quand on crée de manière authentique, c’est parfait.  
Ce sont souvent ces travaux-là qui vont toucher ton public, même s’ils manquent de maîtrise ou de technique. Le public, ressent les choses, il est touché par ce qu’il voit. Si tu as créé avec sincérité et engagement, cela se ressent, ça parle directement au coeur de celui qui le reçoit 💗 Et crois-moi, pour l’avoir expérimenté dans plusieurs expos, c’est une vérité qui se vérifie (à condition que ton public prenne le temps de regarder ce que tu as fait, ça va sans dire !)

separateur

Tu as aimé ce contenu ?  
Alors, n’hésite pas à le partager sur Pinterest, il sera sans doute utile à d’autres également ✨

Inspi - muses et mentors
separateur

Pour continuer à entretenir ton inspiration, je te propose la vidéo d’inspiration du lundi !

About the author: sabyne

Leave a Reply

Your email address will not be published.