Muse, où es-tu ? (Episode 9) – Faire de la place – Spéciale Yule

Faire de la place - Yule

Nous voilà au neuvième épisode de cette série qui t’accompagne quand tu es en perte “d’inspiration”.

Le mois passé, je t’invitais à faire autre chose et à explorer d’autres horizons, histoire de lâcher prise sur ce qui coince et de pouvoir y revenir plus sereinement ensuite. J’espère que ce conseil a trouvé écho chez toi et que, si tu en as eu besoin, il a pu t’aider à repartir de plus belle.

muses, inspiration, artiste

Que ça ait fonctionné ou non, il est possible que ton inspiration soit encore un peu timide et que tu ressentes le besoin de convier la muse sous une autre forme.

On est toutes d’accord pour dire que cette muse est à chercher au fond de nous même et qu’il est inutile de bailler aux corneilles en espérant qu’une inspiration fulgurante nous visite, je te propose donc un nouveau truc pour aller creuser dans tes réserves personnelles.

Et cette série de newsletters est la boussole qui va te permettre d’arpenter ce chemin en toute confiance ✨

Cette mardi 21 décembre, nous célébrons le solstice d’hiver (ou Yule), je t’invite donc à un peu plus d’introspection que d’habitude.

Oulà ! Elle vire mystique ou bien ?

Ha non, rassure-toi, loin de moi l’idée de te proposer des choses farfelues qui sentent un peu trop l’encens 😉 
Il se trouve simplement que ce jour est particulièrement adapté à la mise en pratique de cette idée pour relancer l’inspiration alors, autant jouer le jeu à fond et faire les choses correctement (en sachant pourquoi on les fait en bonus).

Pourquoi je te parle de solstice et de Yule ?

Reprenons dans l’ordre. Le titre de cette newsletter, c’est “Faire de la place”. 
Je te propose ici de ranger ton espace intérieur (l’extérieur, on l’a déjà fait il y a quelques temps, tu te rappelles ?) afin de laisser la place pour d’autres choses et faire naître de nouvelles recettes. Et il se trouve que le jour du solstice est particulièrement adapté pour cela puisque c’est la fin d’un cycle et le temps d’en accueillir un nouveau ; un moment bien choisi pour faire le point sur ce qu’on a vécu et projeter ce qu’on a envie – ou besoin – de vivre ensuite. Bref, le moment idéal pour s’ouvrir à la nouveauté, pour honorer ce qui doit être et accueillir le retour de la lumière dans notre quotidien. Dans la mesure où nous allons vivre le jour le plus court et la nuit la plus longue de l’année, cela implique forcément qu’à partir d’ici, le jour va lentement grignoter du terrain sur l’obscurité et l’énergie va gentiment repartir de la même façon.

Personnellement, je vois mon inspiration un peu comme une coupe ou un bol. Pour pouvoir m’en servir, j’ai besoin qu’elle soit remplie aux trois quart environ. Moins remplie, je n’ai pas assez d’outils ou d’ingrédients à mélanger pour que ce soit inspirant. Trop remplie, je n’ai plus de place pour faire entrer de nouvelles choses et je ne peux que re mélanger les mêmes ingrédients et donc préparer les mêmes recettes. 
Ceci étant dit, j’ai une fâcheuse tendance à toujours entamer 10 choses à la fois et à en laisser 8 sur ces 10 en suspens (j’ai beaucoup de mal à terminer les choses, sans doute parce que le lâcher prise me pose problème et que finir signifie laisser aller les choses … C’était la minute auto-psy 😄) et donc, j’accumule encore et encore sans jamais lâcher la pression. C’est inévitable, ma coupe est souvent trop remplie.

Avec le temps, j’ai appris à reconnaître les signes qui me montrent qu’il est temps d’ouvrir la soupape : j’accumule de plus en plus de projets et d’envies, j’entame toujours plus de choses et je me sens submergée. Tu sais, un peu comme les enfants très jeunes, plus ils sont fatigués, plus ils courent partout et sont énervés alors que ce serait si simple de se coucher et dormir …

Il est important de savoir s’écouter

Et d’apprendre à décoder les signes qui te montrent que tu es allée trop loin dans ta ressource et qu’il est temps de faire un peu de place pour relancer la machine. Une fois cet apprentissage fait, tu pourras facilement revenir sur un terrain plus inspirant et moins oppressant.

pins

Et on fait quoi quand on en arrive là ?

Ce que je te propose, c’est de tranquillement t’installer devant ton carnet créatif ou des feuilles de papier et d’entamer une phase de bilan, de gratitude, de célébration et de projection.

Et plus concrètement ?

Plus concrètement, tu décores ta table pour t’y sentir bien, tu rassembles ton matériel et tu fais en sorte de ne pas être dérangée pendant un temps assez long. On va vraiment travailler en profondeur sur nous-même, c’est important de choisir le bon moment pour le faire. D’avoir assez d’énergie, d’être dans de bonnes dispositions (inutile de te dire que si tu te lances là dedans en étant vidée avec un petit fond de déprime, ça risque de ne pas être hyper positif …). 
Bref, tu choisis le bon moment, l’endroit où tu te sens bien, des outils que tu aimes utiliser, tu t’accompagnes d’une petite collation, d’une musique qui te permet de laisser tes pensées divaguer et en route pour l’introspection !

Pour commencer

Je t’en parlerai plus longuement dans la vidéo mais comme je le disais plus haut, installe-toi confortablement et prévois du temps pour travailler sur ce “nettoyage intérieur”. 

Une séance en trois temps

Nous allons travailler sur deux doubles pages.

Premier temps

  • Faire le point sur ce qui ne fonctionne pas, sur ce qui nous freine, nous empêche, nous retient. Bref, sur tout ce qui apparaît comme négatif ou entravant pour notre pratique créative ou même dans notre vie.
  • Renseigner ce qui fonctionne, ce dont on est contente, ce qui nous apporte de la joie, qui nous permet d’avancer, de progresser.
  • Nous représenter en tant que connexion entre ces élements positifs et ces éléments négatifs.
  • Recenser les “supers pouvoirs” dont on dispose et qui nous permettent de surmonter le négatif pour aller vers le positif, voire pour le transformer en positif.

Second temps

  • Se projeter dans l’avenir, de quoi as-tu besoin, qu’est-ce que tu te souhaites, quelles sont tes envies ?
  • Ecrire sur ces souhaits, ces besoins, ces envies afin de les expliciter au mieux, de les affiner pour qu’ils collent vraiment à tes attentes.

Troisième temps

  • Nommer les compétences que tu vas devoir mobiliser pour atteindre les objectifs.
  • Ecrire tes gratitudes envers toi-même.
  • Eventuellement créer une porte entre les deux pages pour voir ce qui apparaîtra dans l’encadrement.

Mais ça va être long !

Je te le confirme, c’est assez long. 
Mais ne penses-tu pas que tu vaux largement la peine de prendre ces moments pour toi ? Ce travail, aussi long qu’il sera, te sera d’une aide précieuse pour voir où tu en es et décider de la direction que tu souhaites emprunter et qui sera la meilleure pour toi.

L’inspiration, c’est aussi une affaire de “vision”.

Si tu restes dans le flou, dans l’idée que ce qui doit être se présentera forcément à toi, penses-tu vraiment que tu mettes toutes les chances de ton côté ? D’autant que ce processus respecte tout à fait notre intuition. Il n’est pas question ici de “commander” ce qu’on veut voir advenir mais bien de puiser en nous tout ce qui va bien vouloir venir à la lumière. Et souvent, quand on joue le jeu en toute bienveillance et avec lâcher prise, des surprises naissent devant nos yeux …

C’est une petite magie assez simple à mettre en place mais qui peut nous faire beaucoup de bien ✨

Une fois n’est pas coutume, j’ai doublé cette lettre d’inspiration d’une vidéo, il te suffit de cliquer sur l’image ci-dessus pour y accéder. Tu verras que pour ma part, cette session portait sur l’année écoulée et mes projets/projections pour 2022 mais tu peux tout à fait adapter cette séance sur un sujet plus précis : ton “manque” d’inspiration, tes envies d’expérimentations pour l’année à venir, … C’est vraiment adaptable à tous les domaines de la vie.

Yule page 2.2 flou

Et ensuite ?

Une fois ce temps de reflexion dans ton carnet terminé, laisse infuser, tout simplement.

Retourne à tes occupations, laisse la réflexion se poursuivre en sous-marin, c’est un sacré processus que tu viens d’entamer, il va falloir du temps pour assimiler, digérer, compacter tout ça et laisser le bénéfice de ta séance se frayer un chemin dans ta vie.

Ce qui compte, c’est d’avoir pris ce temps, d’avoir posé ces points positifs et négatifs, d’avoir fixé tes intentions et surtout, de t’être perçue comme cette femme forte que tu es, celle qui fait le pont entre tous ces éléments et qui est capable d’en projeter de nouveaux. On oublie souvent à quel point nous sommes courageuses et valeureuses, parce qu’on ne prend pas le temps de se célébrer à notre juste valeur. Et ça aussi, ça tire notre inspiration vers le bas. Parce qu’on se néglige, parce qu’on rabaisse nos qualités, nos compétences, notre pouvoir …

Et c’est ici que je voulais t’emmener, dans ce lieu où tu peux reprendre possession de tout cela, de tous les dons qui sont les tiens. Dans cet endroit où la confiance peut renaître et t’emporter toujours plus loin sur les ailes d’une inspiration téméraire en laquelle tu crois, tout simplement parce que maintenant, tu crois en toi 🧙‍♀️

candle

Sans aller beaucoup plus loin et comme je te le dis dans la vidéo, j’ai l’intime conviction que cette année 2022 va être particulièrement riche de changements et de réalisations. Peut être que c’est tout simplement parce que j’en ai assez et que j’ai envie de renouveau, ce qui est possible aussi, qui sait ? 
J’ai pris quelques décisions comme d’envisager une réorientation professionnelle ou encore de redonner du sens aux différentes étapes de l’année (comme retrouver le sens initial de Noël qui est avant tout un héritage de Yule par exemple). Cela fait plusieurs années que je me sens aller dans cette direction, petit à petit, je rajoute des éléments qui m’en rapprochent : la méditation, les vacances  intuitives en camion, la pratique de la bienveillance, l’empathie. Je ressens ce besoin de sens que je ne trouve qu’avec difficultés dans les relations qu’on peut entretenir au quotidien au travail ou dans nos activités extérieures. Je me sens contrainte par les normes qui nous sont imposées (et je ne parle pas de crise sanitaire ici mais plutôt de ces injonctions à être toujours dans la retenue, à être lisse, à paraître plutôt qu’à être). Pour être honnête, c’est plus un retour aux sources qu’une découverte mais je t’assure que je le fais avec délices et bonheur, je sens l’alignement se faire dans le respect et la bienveillance de mes aspirations profondes ✨

separateur

Voilà pour cette lettre d’inspiration !

J’ai bien conscience qu’elle adopte un ton particulier, qu’elle t’entraîne vers des contrées que tu n’as pas forcément l’habitude d’aborder mais j’avais vraiment envie de te proposer d’entrer en empathie avec toi-même pour (re)découvrir toutes les forces qui sont les tiennes 💗

Je te souhaite une très jolie fin d’année, de vivre de belles fêtes bien entourées, que le bonheur accompagne chacun de tes pas.

Pour ma part, je retrouve le sens de ces fêtes et je pense que je les vivrai avec plus d’intensité, en toute conscience, je m’en réjouis à l’avance 🙏

Je te dis à bientôt pour de nouvelles aventures, prend bien soin de ta petite voix intérieure ✨

separateur

Tu as aimé ce contenu ?  
Alors, n’hésite pas à le partager sur Pinterest, il sera sans doute utile à d’autres également ✨

Inspi - Faire de la place
separateur

Pour continuer à entretenir ton inspiration, je te propose la vidéo d’inspiration du lundi !

About the author: sabyne

Leave a Reply

Your email address will not be published.