100 Day Project 2021

100 Day Project

Peut-être connais-tu ce projet sur le long terme un peu fou ? Si ça se trouve, tu y as même déja participé ! 
Pour être honnête, ça fait trois ans que je tente de m’y tenir et ça fait trois ans que je lâche en cours de route … Je suis indécrottablement rétive à la routine et faire “la même chose” tous les jours pendant 100 jours, pour moi, c’est un peu comme gravir l’Everest …

Si ce projet ne te dis rien, en voici l’idée en deux mots : il s’agit simplement de te fixer pour objectif de travailler sur le même sujet (ou support ou technique) créatif pendant 100 jours consécutifs et de partager ton “travail” quotidien avec le #100dayproject. 

Pour y parvenir, il faut bien entendu te fixer un objectif réaliste, c’est à dire :

  • Court (tu vas y travailler chaque jour pendant 100 jours, hors de question que ça prenne une heure à chaque fois !)
  • Sans matériel compliqué à mettre en place (pour la même raison)
  • Portant sur un sujet que tu apprécies (difficile de rester focus 100 jours sur un sujet qu’on n’apprécie pas !)
  • Ou portant sur une technique que tu souhaites approfondir (fais des croquis pendant 100 jours, il y a fort à parier que les derniers seront autrement plus réussis que les premiers !)
  • Motivant et inspirant au quotidien.

Ce fabuleux défi est suivi par des millions de personnes chaque année et, au-delà du challenge personnel, il permet d’oser montrer au monde entier ton process créatif et de partager ça avec une énorme communauté ! 
Si tu veux en savoir plus, notamment sur l’historique, tu peux aller sur leur site Internet, tout y est parfaitement expliqué.

Pourquoi je te parles de ce projet ?

Parce que comme toujours, je crois au pouvoir de la communauté et je suis persuadée que “seule on va vite, ensemble on va loin” ! Alors pourquoi ne pas nous auto défier de suivre ce projet, en partageant entre nous ou au plus grand nombre comme on le souhaite et comme on se sent bien ? 

fixe 100 days project

Alors, qu’en dis-tu ?

On pourrait se partager les contraintes qu’on s’est fixé pour ce défi et nous montrer sur le Groupe Facebook nos travaux quotidiens ? Si tu te sens à l’aise, tu les partages aussi sur Instagram pour que les autres participants puissent profiter aussi de tes créations. 
Surtout, ça nous permettrait de nous soutenirs les unes les autres dans ce pari un peu fou de travailler le même “sujet” pour 100 jours. Parfois, un peu de support pour relancer la machine n’est pas de trop et c’est ici que le pouvoir du groupe intervient. 
Je sais que vous étiez nombreuses à aimer les défis mensuels, ça participe un peu de la même intention ✨

projet1

Pourquoi j’y retournes cette année ?

Ben oui, je t’ai dis avoir échoué à maintenir ma motivation les 3 années où j’ai participé alors, pourquoi m’acharner ?

Tout d’abord parce que je suis têtue ! Une belge qui habite depuis 20 ans en Bretagne, c’est un vrai mulet, mon mari ne me contredirait pas là-dessus … 
Ensuite parce que même si j’ai employé le mot “échouer” dans ma première phrase, arrêter en cours de route, c’est tout sauf un échec. C’est plutôt une leçon pour permettre d’aller plus loin la prochaine fois. Arrêter en cours de route, c’est surtout une opportunité si on prend la peine de se demander pourquoi ça n’a pas fonctionné. Ca demande un peu d’introspection mais c’est toujours bien utile de faire l’exercice. Alors, tu vas me demander pourquoi j’ai lâché, non ?

  • La première année, je m’étais fixé des contraintes trop contraignantes et surtout trop répétitives. L’idée, c’était de créer des abstrait à l’aquarelle + markmaking au feutre noir fin sur des sachets de thé. C’était une bonne idée mais au bout de 50 jours de tout petit format avec deux seuls outils, je peux te dire que la lassitude est de taille. Du moins pour moi. Je m’ennuies très vite, je me lasse à vitesse grand V, c’en était trop pour moi ! (j’avoue même avoir parfois fait des sachets à la chaîne pour être tranquille ensuite pendant quelques jours)
  • La deuxième année, je m’étais fixé pour but de créer une page d’art journal quotidienne. Mon art journal était un vieux livre format poche, donc pas trop grand, je pensais que ça serait le support idéal. Je me laissais libre des outils que je voulais utiliser au quotidien ainsi que des thèmes abordés et la façon de le faire. Sauf que … Je me suis vite rendu compte que m’obliger à créer au quotidien dans mon art journal, ça n’avait aucun sens. On n’a pas forcément tous les jours un truc à exprimer, ça devient assez vite n’importe quoi, le plaisir déserte, la moitivation ne tient pas.
  • La troisième année, je m’étais fixé pour objectif d’utiliser ma GelliPlate quotidiennemnt pour faire une mono impression et tester des choses. C’est sans doute la plus mauvaise idée des trois (comme quoi, on a beau réfléchir, on ne trouve pas forcément tout de suite une solution…). Pourquoi c’était une mauvaise idée ? Pour plein de raison ! D’abord ma plaque Gelli est en format A4, beaucoup trop grand pour une utilisation quotidienne. Puis, tu as déjà essayé de faire UNE seule impression avec ta GelliPlate ? N’essaie pas, c’est hyper frustrant ! Aussi, ça prend trop de place  pour du matériel à laisser sorti pendant 100 jours et ça demande trop de temps à mettre en oeuvre (le nettoyage de la plaque, du rouleau, …). Bref, tu l’auras compris, j’ai vite jeté l’éponge et rangé la plaque !

A vrai dire, je ne pensais pas remettre le couvert cette anée mais c’était sans compter sur les petits hasards que la vie sème sur notre chemin. A Noël cette année, mon fils a reçu une planche de surf. Elle est arrivée par livreur dans un énorme carton, emballée dans des mètres de papier bulle et calée par un paquet impressionnant de kraft d’emballage. J’ai replié consciencieusement le papier en question pour qu’il prenne moins de place dans la poubelle et tu me croiras ou non, il y en avait juste 110 feuillets. Mon cerveau s’est instantanément mis en marche pour trouver quoi faire de cet énorme tas de papier et le 100 Day Project s’est vite imposé. J’ai passé le tout  au fer à repasser et il attend maintenant le 31 janvier pour entrer en scène !

projet2

Mon projet pour l’année

C’est donc d’utiliser ce tas de feuillets de kraft le plus librement possible. 
Mes contraintes sont :

  • Laisser les feuillets attachés les uns aux autres,
  • Utiliser un feuillet chaque jour,
  • Ne jamais utiliser deux jours de suite la même technique ou les mêmes outils.

Mes objectifs sont :

  • Prendre du plaisir,
  • Partager chaque jour ce que j’ai créé,
  • Mettre en place une routine fixe (c’est-à-dire trouver le moment dans la journée le plus approprié au travail sur ce projet),
  • Repartir d’un bon pied créatif (j’avoue que mon problème de main me mine “un peu” le moral et je n’ai pas autant d’enthousiasme que d’habitude 🙄)
  • Arriver au jour 100 ! Si j’y arrives, j’expose le projet à ma prochaine expo (bon, faudra aussi que les conditions sanitaires autorisent les expos, ça va sans dire).

Voilà pour moi ! 
Tu te sens de te joindre à moi ? Je te donnes rendez-vous sur le groupe Facebook pour échanger et s’apporter du soutien pour ce gros challenge de 100 jours, imagine un peu comment on sera fières le 10 mai prochain de toutes ces choses qu’on aura créées ! 

Partagez !

About the author: sabyne