Blog

Galerie éphémère …

Galerie éphémère …

Du 1er au 30 juin, j'aurai la chance de faire partie des artistes exposés par la ZAAT.
J'ai tout de suite été séduite par l'idée de galerie éphémère, nichée au sein d'un local en attente d'occupation.
J'ai adoré ce concept un peu "pirate" qui consiste à investir un lieu et à lui donner une âme de salle d'exposition, en peu de temps, avec les moyens mis à disposition (et les contraintes émises par le propriétaire), puis à lui rendre sa vocation originale, ne laissant sur place que le parfum de l'inspiration qui a régné là ...
J'aime également beaucoup la possibilité qui nous est donnée, à nous artistes, de réaliser les permanences d'ouverture. Pendant ces permanences, les visiteurs auront l'opportunité de nous voir créer en live, et ça, c'est terriblement enrichissant pour tous !
Pour couronner le tout, les fondateurs de ce collectif aiment mélanger les genres, réunir artistes et artisans pour créer un évènement hétéroclite mais malgré tout cohérent.
Demain, j'y installerai pour un mois mes portraits d'animaux et je prendrai mes quartiers sur place pour la première permanence, le jeudi 1er juin.
La galerie se trouve au 1 rue Gasté à Brest et sera ouverte du mardi au samedi, de 14h à 18h.

Se détendre, se ressourcer, respirer …

Se détendre, se ressourcer, respirer …

Je ne sais pas ce qu'il en est pour vous, mais moi, cette période électorale m'a mise sur les rotules, émotionnellement parlant.
J'ai toujours autant de mal à comprendre comment on peut manifester son désaccord en votant pour l'extrême droite. Pour moi, ça tient plus de la logique suicidaire que de la décision sérieuse mais bon, on n'a pas tous la même démarche ni la même réflexion et encore heureux, ce serait monotone sinon.
Mais tout de même ...
On avait bien besoin d'un petit répit dans toute cette folie, comme une bouffée d'air frais après avoir respiré un vieux camembert trop fait ou un autre truc du genre, peu ragoutant mais qui arrive parfois...
Une opportunité sur des billets de bateau, un coup de chance sur la réservation d'une location et nous voilà partis à l'aventure à Ouessant, le week end même où le peuple choisissait entre les deux protagonistes prédéfinis (rassurez vous, on avait donné procuration, nous aussi, on avait envie de voter contre).

Le moins qu'on puisse dire, c'est que ça nous a fait un bien fou ...
Des kilomètres de marche et de vélo, des pique-niques, du soleil, de l'air, des paysages grandioses et cette folle impression d'être coupés du monde. Pas ou peu de réseau, pas de mails, pas de Wifi, juste la nature et nous !

La nature, optimiste, m'avait même envoyé un petit signe pour me dire de ne pas désespérer de l'humain ...
Détente encaustique …

Détente encaustique …

Grâce à l’atelier de Laly, j’ai découvert il y a quelques mois les joies de l’encaustique, et je pèse le mot « joie », en réalité, il s’agirait presque d’une addiction …

Vous avez vu cette texture là haut ? Un truc de fou …

Le problème avec la cire, c’est qu’on se rend bien compte que cela demande de la maîtrise, enfin, moi c’est ainsi que je le vois. Au début, j’avais presque peur de faire chauffer la mienne, de peur de la « gaspiller » bêtement. J’ai retourné la question un paquet de fois dans ma tête et j’ai fini par accepter que j’avais le droit de gâcher du matériau si cela me permettait de tester et de m’amuser.

Le truc chouette, c’est que quand on s’autorise ça, on découvre que c’est une super technique pour la survenue de « heureux accidents » et que parfois, on se retrouve à se trémousser devant son bureau parce qu’on a fait un raté réussi !

J’ai commencé simple (je veux dire, après avoir testé les propositions de Laly), en recouvrant des images que j’avais collées sur des morceaux de bois. Quelques petits trous et griffures par-ci, un peu de peinture à l’huile par-là et l’effet n’est pas si mal. Du moins, suffisamment satisfaisant pour donner envie de s’enhardir un peu et de partir vers des destinations moins assurées et plus expérimentales.

Un peu rassérénée, j’ai tenté la chose sur un plus grand format.

J’y ai travaillé un certain temps, vous vous en doutez le premier jet était tout au plus un brouillon raté, je l’ai laissé tomber quelques jours, un peu refroidie par l’expérience. Comme je suis têtue et que ce bout de bois m’appelait sans relâche, j’ai fini par y revenir. Je suis repartie de zéro ou presque en ajoutant des pages de vieux magazines, recouvrant le tout de cire naturelle puis blanche et peu à peu, la magie encaustique s’est produite …

J’étais tentée de considérer que j’avais eu de la chance, vous savez, celle du fameux débutant qui par le plus grand des hasards arrive à un résultat qui lui plaît … Bref, j’ai retenté le coup et la magie a opéré à nouveau, j’étais guérie de ma peur de la cire !

Depuis, j’avoue avoir du mal à ne pas allumer ma crêpière tous les jours (oui, dans la mesure où nous sommes en Bretagne, je chauffe mon encaustique sur une crêpière, ça fait plus couleur locale … Ceci dit, je compte investir dans la plancha, le format sera plus ergonomique), c’est une technique que j’ai envie d’explorer à l’infini ou presque, j’adore les effets obtenus, ce rendu doux et presque sensuel au toucher, c’est un médium vraiment tactile et sensible.

 

Portrait d’oiseau, le bec en sabot … (Shoebill)

Portrait d’oiseau, le bec en sabot … (Shoebill)

Dans la série des portraits d’oiseau, voici le Bec en Sabot. J’avais vu une vidéo rigolote qui montrait à quel point ces oiseaux ressemblaient aux hippogriffes de Harry Potter, ils m’ont semblé si drôle que j’ai eu envie d’en peindre un …

In the series of bird, this is the Shoebill. I saw a funny video that showed how much these birds looks like Harry Potter’s Hippogriff. They seemed so amusing that I wanted to paint one.

Pendant  que je peignais, je me suis rendu compte que ce bec en sabot prenait un air sévère de vieille directrice d’orphelinat. C’est ainsi qu’elle s’est parée d’une robe victorienne et qu’elle s’est enroulée dans un châle de plumes.

Ce dont il faut se rappeler, c’est qu’elle est là pour veiller sur ses protégés et les défendre si besoin.

While I was painting, I realized that this Shoebill assumed the stern air of an old orphanage director. Thus she adorned herself with a Victorian gown and wrapped herself in a feather shawl. What we must remember is that she is there to watch over her protégés and defend them if need be.

Layers of Light : Lesson 3

Layers of Light : Lesson 3

Je le disais plus tôt, j’ai eu la chance formidable d’assister au cours Layers of Light de Laly Mille.

As I told earlier, I had the great chance to follow Laly Mille‘s online class, Layers of Light.

Je vous laisse suivre les liens pour (re)découvrir son travail et surtout les propositions magiques qu’elle vous fait au travers de ce cours, absolument magnifique.

Please follow the links to see her work and mostly what are her magical proposals through her course, it’s absolutely wonderful !

Parmi celles-ci, on peut s’essayer au mélange plâtre/cire, alchimie des plus intéressantes que je ne manquerai pas de réinvestir plus tard.

One of these allow you to try the mix of plaster and wax, a so interesting alchemy that I’ll try it again later.

Tissage collectif

Tissage collectif

Durant la dernière quinzaine de formation BPJEPS, on a eu l’opportunité « d’animer nos pairs », à savoir, proposer une séance d’activité au groupe. On a eu droit à de l’animation scientifique, d’expression corporelle, à vocation culturelle, mon groupe et moi avons proposé de tisser à partir d’élément ramassés sur notre lieu de formation.

During the last fortnight of training BPJEPS, we had the opportunity to « animate our peers », namely, propose an activity session to the group. We tried scientific animation, body expression, cultural vocation, my group and I proposed to weave from element gathered on our place of formation.

Notre intention première était de créer une métaphore de notre année, à savoir, réunir des individus (les réalisations individuelles) en un groupe soudé (soit cette œuvre collective).

Our first intention was to create a metaphor of our year, to gather individuals (individual achievements) into a united group (this collective work).

C’était une drôle d’année que ce BP, ces 20 personnes que j’ai fréquentées quotidiennement ont pris une réelle importance à mes yeux, nous avons traversé tant de moments contrastés tous ensemble, on s’est épaulés, soutenus, bousculés parfois …

It was a funny year that the BP, the 20 people I saw daily took on a real importance to me, we went through so many contrasting moments all together, we were supported, supported, sometimes shaken …

Je suis retournée hier avec certains d’entre eux rencontrer la promotion de cette année et j’ai été émue de voir que notre oeuvre collective avait été laissée en place, d’une certaine manière, des petits bouts de nous sont restés là bas et veillent sur les lieux avec une attentive bienveillance.

I returned yesterday with some of them to meet this year’s promotion and I was moved to see that our collective work had been left in place, in a way, the little bits of us stayed there and watch over the place with an attentive kindness

Portrait d’oiseau

Portrait d’oiseau

Lady Fou de Bassan est née lors de la dernière session des Talents d’Iroise de Saint Renan.

Lady Fou de Bassan was born during the last exibition « Les Talents d’Iroise » in Saint Renan.

Une expo groupée d’artistes se réunissant pendant un week end et qui nous donne l’opportunité de peindre en live devant les visiteurs. C’est stressant et exaltant à la fois de se faire observer ainsi. La peur du ratage total n’est jamais très loin, sans doute parce qu’on place la barre haute et qu’on a peur de (se) décevoir. De manière assez drôle, comme l’année passée, cette angoisse a vite fait place à un sentiment plus agréable de plénitude, le public est vraiment bienveillant et est surtout curieux de voir des artistes construire devant eux leur travail.

This is a show with various artists during two days. The cool thing with this event is that we can paint in live in front of people. It’s quite stressful and exciting because I’m afraid to fail, certainly because I challenge myself too much and I’m afraid to disappoint visitors.

Funnily, exactly the same as last year, this thrill left me fastly and let place to a strange fullness feeling, people are often benevolents and curious to see the artists building their work live.

 

Lady Fou de Bassan

Cette toile avait été entamée il y a un an de cela environ et je n’avais jamais trouvé le moyen de la terminer, j’étais partie sur un portrait et ça a mal tourné comme on dit .. Des couches de matière plus tard, je l’avais remisée au fin fond du tas de toiles, elle avait vraiment besoin de se faire oublier.

Puis, en fin d’année, j’ai eu envie de ressortir tous ces ratés et d’en venir à bout, les Talents d’Iroise m’ont donné le prétexte d’en finir avec celui-ci.

I began this canvas a year ago and I’ve never finished it, It was going to be a portrait and it never happened. Layers and layers after, I hid it in my reserve of « in progress » canvas, I really needed to forget this one !

Then, in last december, finishing my formation, I wanted to exhume all these failed and finished them. « Les Talents d’Iroise » gave me the occasion to end up with this one.

 

 

 

Belle année !

Belle année !

Ma devise pour cette nouvelle année, trouver mon chemin, l’emprunter et m’en féliciter à chaque instant !

C’est aussi ce que je vous souhaite à tous, il est temps de renouer avec des bases saines et solides, le bon sens et l’apaisement …

Suivons le Lapin, si ça a réussi à Alice, il n’y a aucune raison que ça ne marche pas pour nous <3

My quote for the new year, find my way to borrow and enjoy each time !

I wish the same for you all, it’s time to renew with healthy and safe bases, good sense and tranquility …

Let’s follow the Rabbit, if it worked for Alice, there’so no reason why it won’t be for us <3

Fin de la parenthèse !

Fin de la parenthèse !

Après une année de silence, formation BPJEPS oblige, me voilà de retour !

Je dois avouer que cette année, si elle a été pauvre d’un point de vue créatif, a été réellement riche humainement et valait largement la peine d’être vécue avec intensité.

Ce qui ne veut pas dire que mes pinceaux ne m’ont pas manqué et j’ai souvent regardé mon atelier rangé avec une pointe d’envie pendant ces quelques mois. Je suis heureuse d’en avoir fini avec mes dossiers et soutenances et d’avoir pu rouvrir mes tiroirs à malices il y a peu.

Pour pallier la nostalgie des études, j’ai décidé de me plonger dans d’autres cours, à commencer par Layers of Light de la talentueuse Laly Mille et depuis quelques jours, Spirit Wings de Kelly Rae Roberts. Je vous en parlerai un peu plus tard et surtout, je vous montrerai le genre de merveilles que ces deux fantastiques artistes peuvent générer en vous !

En attendant, un petit aperçu de la dernière toile de 2015 … Oui, ça remonte !

mixed media mixed media mixed media

 

 

Art Journal

Art Journal

I wonder what life would be if we really were Humans …

Je me demande ce que serait la vie si nous étions vraiment Humains …

AJ15

Intervention Mixed Media en classe de CE1 (sixième partie) et idées pour la couverture du livre d’artiste …

Intervention Mixed Media en classe de CE1 (sixième partie) et idées pour la couverture du livre d’artiste …

Pour cette dernière séance, j’avais envie de proposer un peu d’expression libre aux enfants.

J’avais prévu de leur amener une toile pour que chacun puisse « travailler » sur du « vrai matériel ».

Je leur ai proposé de pratiquer à ma façon, en écrivant tout d’abord une intention, un mot auquel on pense, qui nous plait, nous rappelle quelque chose …

Collectif1

La seconde étape consistait à venir coller des morceaux de papier ou de ruban déchirés, un peu là où ça nous faisait envie.

Collectif5 Collectif4

Les enfants étaient un peu étonnés et parfois même dépités de voir qu’on recouvrait leurs mots du début. En fait, l’important n’est pas de les voir mais de savoir qu’ils sont là, ils forment une sorte de secret caché dans la toile et en regardant le résultat final, chacun pourra se réjouir de l’intention qu’il a dissimulée sous les couches qui viendront se superposer.

Collectif3

Au final, voici ce que nous avons obtenu à la fin de la séance.

J’ai récupéré la toile à l’atelier et je vais m’en occuper, en ajoutant de la peinture et en recouvrant sans doute tout le papier, de la même façon qu’on avait recouvert les mots …

Le résultat final sera dévoilé lors de notre exposition commune qui aura lieu un peu plus tard dans l’année ….

Ces quelques séances ont été une belle aventure, on a eu de super échanges avec les enfants, ils étaient contents d’eux, de voir le travail qu’ils étaient capables de réaliser.

Si vous avez envie d’en savoir plus sur la vie de cette classe de CE1, je vous invite à visiter le blog de la maîtresse.

Encore une petite chose, pour les parents qui passeraient par ici ! Je sais que Madame LeRoy a donné comme devoir de vacances de recouvrir le livre d’artiste. Je vous montre ici comment j’ai décorés les miens, ce ne sont que des suggestions bien entendu mais elles peuvent éventuellement servir !

Premier version, qui pend du temps (beaucoup de temps !)

Livre artiste1 Livre artiste2

Livre artiste3 Livre artiste4

Pour celui-ci, j’ai utilisé du scotch double face pour coller une première couche de tissu (un synthétique vintage à grosse fleur orange et marron …). Toujours avec du double face, j’ai fixé une couche de lainage fin et relativement transparent. Pour finir proprement les pages intérieures, j’ai utilisé un adhésif en tissu pour fixer la première page sur mes rebords en tissus. Jusque là, ça va vite, c’est ensuite que ça se corse … Toutes les décorations de la face avant ont été minutieusement cousues sur les tissus … J’ai aussi agrémenté de quelques tampons.

Livre artiste7 Livre artiste8

Livre artiste10 Livre artiste12

Le deuxième a été bien plus rapide à réaliser.

J’ai tout simplement collé de la Toile de Jouy sur la couverture, à l’aide d’une colle blanche classique (pour un collage optimal, étaler la colle sur la couverture, poser le tissu dessus en le lissant bien et repasser de la colle légèrement diluée à l’eau au pinceau. J’ai rabattu les surplus de tissu à l’intérieur comme pour le premier et j’ai collé une feuille imprimée par mes soins pour masquer les rebords de tissu.

Je suis venue coller (toujours à la colle blanche) des galons et de la dentelle sur la face avant puis j’ai glissé dans la reliures d’autres longueurs de rubans et de croquets.

Il y a aussi une autre solution qui consisterait à coller des morceaux de papier déchirés sur les faces avant et arrière des livres, ajouter quelques rubans ou gommettes, pourquoi pas des boutons ou tout autre objet qui ferait plaisir à votre enfant. Comme on l’a beaucoup répété en classe, il n’y a pas de règles, il faut s’écouter et laisser l’inspiration nous guider. A savoir aussi que si l’ensemble est fragile, peu importe, un livre d’artiste est un livre vivant. Il a le droit de s’abîmer, on pourra le réparer, le modifier, le consolider tant qu’on voudra !

Je ne saurais que vous encourager à décorer ces couvertures avec votre enfant, utiliser ses mains pour toucher et bidouiller la matière procure beaucoup de bien être, partager tout cela avec son enfant, c’est un super moment =)

Intervention Mixed Media en classe de CE1 (cinquième partie)

Intervention Mixed Media en classe de CE1 (cinquième partie)

Vous vous rappelez ? Lors du dernier atelier, on avait travaillé d’arrache-pied et on avait réussi à réaliser le fond de notre tableau, mais aussi l’impression des poules et du collage.

J’avais donné du travail à la maîtresse en lui demandant d’assembler le tout pour la séance suivante. Comme elle est particulièrement disciplinée, elle s’était exécutée et nous avait ramené tous les fonds préparés. Je n’ai malheureusement pas pensé à faire des photos  …

Vous vous souvenez que la maîtresse m’avait donné pour consignes pour l’élaboration du projet : poule et voyage. Voici ma copie :

La poule voyageuse2

On avait donc la Terre et ses océans et continents en collage, le ciel en peinture pour le fond, il fallait maintenant passer à la partie « touristique » du travail en ajoutant des monuments célèbres. Ça nous a donné l’occasion de faire un peu de géographie et de se rafraîchir la mémoire sur les monuments présents sur le projet.

J’avais réalisé des pochoirs pour peindre les bâtiments et chacun à son tour, chaque enfant est venu agrémenter sa Terre.

Poule voyageuse18 Poule voyageuse19 Poule voyageuse17

Ils ont passé une première couleur à la grosse éponge et ensuite, à l’aide d’une plus petite, ils ont crée de petites taches pour apporter du contraste.

Il fallait ensuite repasser au feutre les contours.

Poule voyageuse41 Poule voyageuse40 Poule voyageuse38

Restait enfin la réalisation et la décoration de l’avion en papier grâce auquel cette poule globe-trotteuse pourra visiter les différents coin du Monde.

Poule voyageuse35 Poule voyageuse36

Poule voyageuse39

Poule voyageuse43 Poule voyageuse37

Encore un peu de colle et les poissons sont venus barboter dans les océans en regardant passer le bateau.

Poule voyageuse46 Poule voyageuse44

Les enfants étaient fiers de leurs œuvres et il y avait de quoi ! Certains étaient même un peu incrédules du résultat obtenus, sûrs d’eux « de ne pas savoir faire », et pourtant …

Intervention Mixed Media en classe de CE1 (quatrième partie)

Intervention Mixed Media en classe de CE1 (quatrième partie)

Etre artiste, c’est bien, mais ça implique aussi souvent d’exposer ses œuvres.

C’est le défi que la maîtresse et moi on a lancé aux élèves de la classe. Chiche qu’on réalise tous un super tableau et qu’on les montrera lors d’une exposition un peu plus tard dans l’année !

La maîtresse m’avait donné l’orientation qu’elle voulait pour le thème de l’oeuvre à réaliser (à savoir « poule » et « voyage » … Oui, la maîtresse est farfelue …).

J’ai fait fonctionner mes petites cellules grises et j’ai préparé ceci !

La poule voyageuse1

Ha, je vois vos moues dubitatives, voire déçues … Vous espériez peut être que je vous montre le résultat final …. Ben non, il faudra attendre, il faut savoir ménager son suspense ma foi ….

Ceci dit, là haut, vous pouvez voir mes tests de plaque de gelée, à droite l’agar agar, à gauche, la gélatine alimentaire. Je ne vous abreuve pas de commentaires sur les avantages de l’une et de l’autre, je pense que je le ferai dans un post dédié ultérieurement.

J’ai donc proposé un modèle aux enfants qui ont totalement adhéré et on s’est lancé à l’assaut de la réalisation d’un tableau.

Pour cette première séance-tableau, j’avais prévu pas mal de travail. Les enfants se sont répartis en trois ateliers.

Le premier consistait à peindre les fonds …

La poule voyageuse4 La poule voyageuse5 La poule voyageuse10

Le second avait pour but de déchirer du papier bleu et vert en petits morceaux pour ensuite les coller sur un demi-cercle …

La poule voyageuse8 La poule voyageuse6 La poule voyageuse9

Pour le troisième, j’avais amené mes fameuses plaques de gelée. Elles nous ont servi à imprimer des poules texturées …. Les enfants ont ainsi pu survoler une technique d’impression, avec des notion de positif et négatif. On a vu que si on déposait un objet texturé (comme du papier bulle, un set de table à fleurs ou à petits carreaux) sur la plaque de gelée, cela créait un motif sur la poule.

poule2 poule3 poule1

poule4 poule5

Inutile de vous préciser que tout ceci a bien rempli notre séance !

Pour le prochain, il sera question de pochoir et d’assemblage de nos éléments …

Et pour voir l’article du blog de la maîtresse, c’est par ici : Le coin des artistes

Art Journal

Art Journal

Se souvenir de son premier contact avec le public …

Remember my first contact with people as an artist  …

AJ11

Art Journal

Art Journal

No comment …

AJ10

Oui, on peut fêter ses 40 ans et avoir un feu d’artifice dans sa tête …

Yes, we can celebrate our 40 years old and have fireworks in our mind …

Intervention Mixed Media en classe de CE1 (Troisième partie)

Intervention Mixed Media en classe de CE1 (Troisième partie)

Aujourd’hui, on a vu qu’on pouvait créer une ville à partir de simples collages …

Livre artiste19

J’ai observé avec amusement les moues dubitatives des élèves qui me regardaient déballer mon matériel … Quoi ? Pas de peinture aujourd’hui ! Pft, c’était un peu naze quoi … Puis du collage, beuh …

Ça les a déjà un peu plus interpellés quand j’ai refusé qu’ils utilisent leur ciseaux pour découper le papier …

– Quoi ? On doit le déchirer !!

Hé oui, on le déchire, on a le droit de déchirer biscornu et même arrondi, c’est pas grave !

Pour cette page, certains avaient travaillé avec la maîtresse sur un fond tiré à la carte de fidélité, on l’a bien sûr utilisé pour réaliser le collage. Ceux qui n’avaient pas fait de fond, on s’en est très bien passé, il suffisait juste de choisir les papiers à coller par dessus pour qu’il ressorte bien …

Livre artiste16 Livre artiste14

On a d’abord collé des « bâtiments » d’arrière-plan avant de coller ceux du premier plan.

Livre artiste13 Livre artiste15

Une fois la colle sèche, on a utilisé les feutres pour souligner les traits des immeubles et dessiner les fenêtres et portes. Les enfants se sont appliquée à faire ces contours en faisant plusieurs traits pour les murs et les toits, cela fait mieux ressortir les volumes, surtout sur un fond un peu « fouillis »

Livre artiste23 Livre artiste21

A l’aide d’éponges coupées en petits carrés ou rectangle, ils ont tamponné de la peinture pour décorer les vitres et les portes.

Livre artiste22 Livre artiste24

Pour terminer, ils ont découpé (avec des ciseaux cette fois, ils avaient le droit !) des étoiles et des lunes pour le ciel. Quelques mots ont enfin été parsemés pour donner un petit plus à la page.

Livre artiste20

Art Journal

Art Journal

My heart is blooming with hope …

AJ8

Un cœur rempli d’espoir, qui rêve d’accéder à cette formation qui lui fait tellement envie !

A heart full of hope who dreams to access to a formation he’d like to involve !

Intervention Mixed Media en classe de CE1 (Deuxième partie)

Intervention Mixed Media en classe de CE1 (Deuxième partie)

Aujourd’hui, on a repris les pages commencées lundi. On les a tout d’abord observées puis avec un feutre noir, les élèves ont choisi quelles parties de la page ils souhaitaient mettre en valeur en soulignant certains détails.

Livre d'artiste1 Livre d'artiste2

Les enfants ont vite compris que parfois, encadrer quelques zones avec du feutre permet de transformer, par exemple, une grosse tache bleue en phoque …

Livre d'artiste3 Livre d'artiste4

Ils ont aussi vu qu’il était possible de ne rien distinguer de particulier dans son dessin et qu’alors, ils avaient le droit d’inventer, de souligner n’importe quelle partie de la feuille. Ce n’était pas forcément facile de comprendre qu’il était permis que « ça ne ressemble à rien »…

Livre d'artiste5 Livre d'artiste8

Quoiqu’il en soit, personne n’a boudé son enthousiasme et ils s’en sont donné à cœur joie, même si j’ai vu quelques mines déconfites devant des résultats peut être plus abstraits que ce qu’ils auraient espéré …

Livre d'artiste9 Livre d'artiste10

La semaine prochaine, nous remettons le couvert avec au programme:

– Fin des premières pages pour ceux qui ne les ont pas fini.

– Ensuite, on va tenter de faire naître une ville en collage. Il n’est pas impossible qu’on tente de fabriquer quelques tampons pour agrémenter les bâtiments !

 

Intervention Mixed Media en classe de CE1 (1ère partie)

Intervention Mixed Media en classe de CE1 (1ère partie)

J’ai eu la chance formidable d’être invitée par une instit tout aussi formidable pour proposer des ateliers Mixed Media à sa classe de CE1.

J’avoue y être allée avec une certaine appréhension, c’est pas tous les jours que je fais ce genre de chose et malgré mon passif d’AVS, je reste impressionnée devant un groupe-classe. Tout cela c’était sans compter la gentillesse et le naturel d’Isabelle et de ses élèves, j’ai tout de suite été mise dans le bain et j’ai même pas eu le temps de prendre une grande goulée d’air avant de sauter du plongeoir (10 mètres quand même, impressionnant, fallait serrer les fesses hein …).

Je vous propose d’aller jeter un œil à son blog de classe sur lequel elle retrace les travaux réalisés. C’est une maîtresse un peu particulière qui aime prendre en considération les multiples facettes de chacun et les aider à s’en servir au mieux pour réussir. Chez elle, aussi bien les maths que le français trouvent une application artistique et les apprentissages sont souvent ludiques.

J’y suis allée une première fois pour une rapide prise de contact et pour expliquer mon travail. On a aussi fait une petite liste de matériel à prévoir pour bidouiller à notre aise. De leur côté, les enfants avaient fait une première séance pour se mettre dans le bain

Livre d'artiste1

Nous avons choisi avec la maîtresse de commencer par réaliser quelques pages dans un livre d’artiste qui sera propre à chaque enfant. Cela permettra d’approcher quelques techniques différentes et ça nous donnera de la pratique pour réaliser un projet secret …

A la deuxième séance, chacun avait son livre et avait été glaner des trésors pour agrémenter les œuvres à venir. Il ne restait plus qu’à enfiler les tabliers et à patouiller.

Je leur ai proposé de réaliser un fond Rorschach (appellation toute personnelle de la technique). On a sélectionné quatre couleurs et il s’agissait de déposer des « paquets » de peinture sur la page et d’ensuite fermer le livre pour que cela s’imprime en vis à vis.

WP_20151130_002 Livre d'artiste3 Livre d'artiste6

Ensuite, on a vu qu’on pouvait interpréter (parfois !) les taches qui se formaient et y voir des formes qui nous évoquaient quelque chose. Parmi les surprises, on a vu des nids, des araignées, ou une tête d’éléphant comme ici

Livre d'artiste5

On est ensuite passé à la phase « collage ». La seule consigne étant de coller ce qui nous faisait envie, en évitant toutefois de couvrir les images qui s’étaient formées quand il y en avait.

Livre d'artiste4

Coller à l’envers, c’est moyennement facile … J’avais bien entendu emmené mon propre livre d’artiste pour montrer au fur et à mesure comment je pratique.

Et là, je ne résiste pas à partager avec vous le fou rire du jour. Comme je n’avais pas emmené de matériel, j’ai demandé à la ronde 3 choses à coller sur mon propre journal. Diverses mains se tendent avec du tissu, des boutons etc … Mais je ne voulais pas utiliser leur beaux trésors, alors, j’ai précisé que je préférais des petits bout de papier tout simple et là, un petit garçon me dit

« Moi ! J’ai du Sopalin ! »

« Bon bah, super le Sopalin, en plus ça fait de la texture ! » et j’empoigne donc la feuille tendue, le temps d’entreprendre d’en déchirer un morceau, le garçonnet ajoute :

« Bon, par contre, j’me suis mouché dedans hein ! »

Hum …. Ça ne m’a pas empêché de le coller dans mon journal, et toc  (voir photo ci-dessus)

Livre d'artiste6 Livre d'artiste12

Il nous restait ensuite à ajouter un peu de texture qu’on a créée avec du papier bulle.

Livre d'artiste11 Livre d'artiste13

Même la maîtresse s’est éclatée !

Livre d'artiste10

C’était déjà la fin de la séance ! La prochaine fois, on finira notre page en soulignant les détails au feutre et en ajoutant un peu d’encre en spray.

Livre d'artiste2

De mon côté, j’ai terminé ma page en rentrant et j’ai transformé le Sopalin avec supplément « mouche » en monstre marin !

WP_20151201_001

Red and White Snow …

Red and White Snow …

WP_20151125_11_47_30_Pro

Il avait démarré jaune et violet et le voilà terminé en rouge et blanc …

It began in yellow and purple and here it is, finished in white and red …

WP_20150921_11_09_08_Pro

WP_20151125_11_48_08_Pro WP_20151125_11_47_56_Pro WP_20150924_10_23_04_Pro

Écoutes la musique de ton âme …

Écoutes la musique de ton âme …

Ecoute la musique de ton âme7

Parce qu’il est utile de laisser fleurir les bonnes pensées malgré le bazar qui encombre parfois notre esprit …

Because the good thoughts needs to bloom even if sometimes mess lives in our soul …

Ecoute la musique de ton âme2 Ecoute la musique de ton âme9 Ecoute la musique de ton âme12

Beaucoup de textures se sont posées, couches après couches sur la toile. Écritures, papiers, enduit, acrylique … Les insectes se sont imposés d’eux-même, tout comme les fleurs et les ronds. Il s’est fini « seul », je n’ai fait que fournir la main guidée par l’inspiration.

A lot of textures took their place on the canvas, layers after layers. Scribble, papers, acrylic, coating … Insects emerged themselves, as the flowers and the circles.

The canvas ended by himself, my hand was just the instrument of a direct and soulful inspiration.

Ecoute la musique de ton âme13 Ecoute la musique de ton âme17 Ecoute la musique de ton âme14

 

 

Symmetry

Symmetry

Symmetry6

Un cordage trouvé sur la plage joue le rôle d’axe de symétrie pour ce tissage.

A rope that I found on the beach comes here to be an axis of symmetry.

J’ai joué avec les matières, laine filée, laine cardée et même laine brute côtoient une simple ficelle qui apporte une certaine rigueur qui vient balancer la souplesse des laines.

I played with materials, spun whool, carded whool and even raw whool alongside a simple string who gives rigor to the softness of the whool.

Symmetry2 Symmetry4 Symmetry1

J’ai aimé jouer sur les volumes et les reliefs offerts par les différents matériaux utilisés, l’idée de la symétrie s’est imposée d’elle même quand j’ai inséré la corde dans le fil de trame. Il ne restait plus qu’à retourner l’ouvrage et à faire le même travail en miroir !

I love playing with volumes and reliefs created by the different materials. The idea of symmetry came to me when I inserted the rope in the weft yarn. I just had to turn the loom and repeat the same work as a mirror.

Symmetry9 Symmetry11 Symmetry8

Voilà …

Voilà …

La stupeur passée, reste l’incompréhension et le sentiment de vacuité.

Je n’ai que quelques mots à opposer à cette folie : amour, confiance, empathie, solidarité.

Je pense à toutes et tous, qui sont partis, qui sont restés, qui vont devoir vivre avec la perte, le souvenir. Une partie de mon âme vous accompagne et tente de vous apporter un peu de réconfort.

Le Monde continuera de tourner cependant et des gens de biens le peupleront toujours. C’est en ces personnes que je veux croire. Quelque part au fond de nous sommeille la force et l’envie de faire ce bien, j’aimerais que chacun d’entre nous trouve cette ressource et l’utilise pour faire reculer la peur et le vide au quotidien.

Je souhaite à chacun d’entre vous de vivre et d’être heureux, de continuer à construire envers et contre tout.

Passées la stupeur, l’incompréhension et la vacuité, la vie reprendra le dessus, amputée d’une partie de ses effectifs mais plus déterminée que jamais à lutter contre les extrémismes.

RTEmagicC_10317_bougie01_txdam27284_9dd4e4

Crédit photo : futura-sciences.com

 

Winter is coming …

Winter is coming …

Winter is Coming1

Ce petit rouge gorge, messager de l’hiver vient nous rappeler qu’il est temps de sortir les bonnets et les gros manteaux. Le soleil a pâli, les journées se font courtes et les cheminées fument de nouveau. On dirait bien que l’hiver se fait proche …

The robin, little winter messenger reminds us that it is time to get out the bonnets and heavy coats. The sun has faded, the days are shorter and the chimneys smoke again.

Looks like winter is coming …

Winter is Coming2 Winter is Coming4

Winter is Coming3 Winter is Coming5

 

Regarde devant !

Regarde devant !

Regarde Devant4

Comme une ode à la liberté et à la confiance en soi …

(As an ode to freedom and self confidence …)

 RD2 Regarde Devant 3 RD1

Quelques étapes de création, du collage, des pochoirs, de l’enduit et des mots qui se mêlent à la chevelure.

Des mots qui nous invitent à suivre notre propre chemin, à croire en nous et en nos projets.

Some stages of creation, collage, stencils, the plaster and a few words that mingle with the hair.

Words that invite us to follow our own way, to believe in ourselves and in our projects.

Regarde Devant7 Regarde Devant8 Regarde Devant12

 Regarde Devant10 Regarde Devant9 Regarde Devant11

Regarde Devant14 Regarde Devant13

 

Let me read your soul …

Let me read your soul …

let me read your soul7

Comme une diseuse de « bonne âmeventure », elle vous observe au plus profond et va chercher le meilleur au creux de vous …

As a fortune teller, she observes intensely and you will find the best in the depths of your being …

let me read your soul1 let me read your soul5 let me read your soul8

Quelques petites étapes et détails de sa parure de cheveux, au départ, petit napperon crocheté et peint que j’ai fini par enlever, tant il me semblait incongru …

Some small steps and details of his hair ornament initially crocheted doily and painted I ended up removing, as it seemed incongruous …

Let me rea your soul9 Let me rea your soul13 let me read your soul8

 

 

 

Art journal, ce qui m’inspire l’actualité

Art journal, ce qui m’inspire l’actualité

AJ7.1

Parce qu’on ne peut pas rester insensible à l’actualité, même quand on a renoncé à la télé. On est forcément touchés par ces migrants désespérés et on est fatalement écœuré par les réactions contraires que leur arrivée fait naître …

What inspires the news …

Because we can’t remain indifferent to the news. We are inevitably affected by these desperate migrants and fatally sickened by adverse reactions that their arrival raises …

AJ7.7 AJ7.8

A croire qu’on a perdu tout bon sens …

Seems we’ve lost all common sense …

AJ7.6 AJ7.3 AJ7.4

 

Childhood memories fly away …

Childhood memories fly away …

Chilhood Memories Fly Away5

En voilà un qui n’aura pas été facile à achever …

L’idée de base était simple, un arbre venté, une fillette perchée sur sa balançoire, des feuilles qui volent, une ambiance floue qui devait traduire, je l’espérais la nostalgie de l’enfance.

Seulement voilà, les choses ne se passent jamais comme elles le devraient et surtout,c’était difficile d’évoquer si facilement tant d’insouciance, elle a trop rarement été ma compagne …

This one was hard to achieve.

The basic idea was simple, a windy tree, a girl perched on her swing, falling leaves, blurred atmosphere which was to translate, I hoped the childhood nostalgia.

But then, things never turn out the way they should and more importantly, it was difficult to evoke so easily recklessness, she rarely been my companion

Chilhood Memories Fly Away4 Chilhood Memories Fly Away2

Après un bon nombre de couches, des taches et des cercles sont venues se poser sur la surface et j’ai recouvert le tout de cire.

Enfin, je tenais mon ambiance brumeuse !

After lots of layers, spots and circles came on the canvas and I covered it all with wax.

Finally, I was holding my foggy atmosphere !

Chilhood Memories Fly Away6 Chilhood Memories Fly Away7 Chilhood Memories Fly Away8

Childhood memories fly away

20 X 30 cm

Mixed media painting on canvas

© Sabyne

Art journal, I feel so so tired …

Art journal, I feel so so tired …

AJ6.1

Y’a des jours comme ça, la fatigue s’empare de nous, on se sent vidés, mous, sans entrain.

La faute au quotidien, à ces démarches qu’on effectue pour atteindre un but, réaliser un projets, à ces maudits bâtons qui parsèment le chemin et qui nous freine, voire nous arrête en chemin …

Rien de tel pour se vider de ces nuages gris que de les coucher sur papier, de les exorciser en quelque sorte, de tenter de les transcender.

AJ6.2 AJ6.4 AJ6.3

Ça aura au moins eu une vertu inattendue, je suis contente du portrait de gauche, ses joues rondes et lourdes me plaisent bien …

AJ6.5 AJ6.6

 

Art journal, make your dreams come true

Art journal, make your dreams come true

AJ5.2

Et qu’adviendrait-il si on réalisait nos rêves ?

Ma vie serait sans doute bien différente de ce qu’elle est, du moins d’un point de vue professionnel. Pour le reste, je n’en changerait pas grand chose, je suis quelqu’un d’heureux <3.

 AJ5.4 AJ5.1 AJ5.3

AJ5.6 AJ5.5

Avec ce dessin, j’ai pris la résolution d’incorporer mes « devoirs » du 100 Artworks Challenge dans ma production journalière, ça fera d’une pierre deux coups et surtout, surtout, ça rompra la monotonie du support habituel !

 

Art journal, texture, vous avez dit texture ?

Art journal, texture, vous avez dit texture ?

AJ4.1

Parfois elle est au rendez-vous la muse …

Ici, déguisée en sylphe, elle s’est glissée entre les bois de mes doigts-arbres et a déposé sur le papier un peu de son âme diaphane.

AJ4.2 AJ4.4

Je me suis réellement laissée porter par l’inspiration pour ainsi dire … J’ai étalé de la peinture craie, mélangé des encres par dessus, repassé une couche de craie et j’ai fermé le livre (j’aime bien ça …). A l’ouverture, un peu comme pour les caricoles, la magie avait opéré. Une texture que j’ai adoré tout de suite s’était formée, rappelant vraiment la vieille écorce de bois. Un pochoir forêt par dessus et l’affaire était faite, il n’en fallait pas plus pour mon bonheur créatif du jour !

AJ4.5 AJ4.3

 

 

Art journal, ou le droit de ne pas être inspiré …

Art journal, ou le droit de ne pas être inspiré …

AJ3.1

 

Ha ben y’a des jours comme ça hein … Aucune inspiration ne vient aider ma main, je bidouille quelques pochoirs, un peu de Posca et je tourne la page tant ça me déplaît …

 

AJ3.2 AJ3.4  

Art journal, en direct de la voie lactée …

Art journal, en direct de la voie lactée …

AJGalaxie1

Pas grand chose à dire sur cette page, si ce n’est que le « Tout l’Univers » a guidé mes pas.

Un fond noirci, des encres et acryliques en spray pour simuler une voie lactée, quelques étoiles et planètes et un bonhomme perdu dans l’immensité … Est ce que quelqu’un, quelque part peut l’entendre ?

AJGalaxie3 AJGalaxie2

 

Art Journal : Caricole

Art Journal : Caricole

AJ caricole1

Une caricole, ce n’est autre qu’un escargot en wallon.

J’ai simplement vaporisé des encres sur une des pages et j’ai refermé le livre. A l’ouverture, surprise ! L’escargot est apparu. Enfin pas vraiment un escargot mais bien une caricole, au détour de la page, j’ai entendu la voix de ma grand mère prononcer ce mot et j’ai immédiatement voyagé en enfance.

J’ai achevé de tracer au Posca les contours des gastéropodes et ajouté un petit texte les concernant. Un peu de pochoir pluie et de tissu fleuri autocollant sont venus terminer le tout.

Comme une injonction, « Laisse toi guider » est là pour me rappeler que la spontanéité est la meilleure conseillère, nous ne sommes que des médiums par lesquels transite l’inspiration. A nous de l’accueillir et de la partager telle que nous la percevons …

AJ caricole2 AJ caricole4 WPAJ caricole3

AJ caricole5 AJ caricole6

 

Art Journal : la couverture

Art Journal : la couverture

art journal1

Il faut croire que je déborde ! Voilà que je me lance dans un journal d’artiste !

J’ai eu la chance de recevoir en don un lot de vieilles encyclopédies « Tout l’Univers », des couvertures en cuir, des textes dépassés, des illustrations surannées … Un vrai bonheur à posséder. Bien sûr, je ne compte pas les laisser telles quelles … Ce serait vraiment mal me connaître …

Elles ont été promues « bases pour journal ». A moi de les décorer et de les remplir au gré des inspirations et expérimentations du jour.

 art journal5 art journal6 art journal4

L’idée serait d’en remplir une double page chaque jour … C’est mal engagé, en deux semaines, j’en ai fait six … Bref, passons ! Un jour, je serai régulière et je me tiendrai à mon objectif. J’en profiterai pour vous le faire partager.

Déjà, la couverture m’a pris plusieurs jours et heures de travail (enfin, juste le recto ! Il reste la tranche et le verso …).

Je l’ai recouverte de vieille tapisserie murale et d’un tricot laineux à rayures sur lequel je suis venue coudre des breloques, tissus et autres objets …

art journal3 art journal2

Il est aussi appelé à prendre le relai de mes pages du Guinness Book of Inventions qui servait de base à mes oiseaux du 100 Artwork Challenge. J’avoue en avoir un peu assez de les répéter sur ce support, je vais donc les inclure dans ma production quotidienne (hum hum) dans mon journal …

43/100 : Oiseau de jardin – Oiseau commun

43/100 : Oiseau de jardin – Oiseau commun

43.1

Ils rendent mes journées plus belles à pépier de concert dans le pommier du jardin. Des graines les y attendent toujours, été comme hiver, on chasse même les chats de jardin pour qu’ils puissent trouver la paix chez nous …

43.3 43.2 43.4

 

42/100 : I felt in love with a bird but he went away …

42/100 : I felt in love with a bird but he went away …

42.1

Une triste histoire ma brave dame ….

Un matin, cette jeunette, penchée à sa fenêtre se trouva sous le charme délicat du chant d’un rouge gorge.

Une folle passion lui brûla aussitôt le cœur.

Il vola en éclats lorsque le bel emplumé partit compter fleurette loin des oreilles enamourées …

42.6 42.5 42.2

 

 

41/100 : Bird Wire …

41/100 : Bird Wire …

41.8

Un oiseau qui semble fait de fils fins entremêlés, sa manière de créer des liens ?

41.1 41.2 41.3

Noces de soie

Noces de soie

Noce de soie1

Cela fait 12 ans que l’Homme et moi cheminons de concert, la bague au doigt.

12 ans à tisser des liens, souvent serrés, parfois un peu lâches, 12 ans qu’on enchevêtre nos fils, qu’on mélange nos aspirations, nos êtres, nos « nous » et nos « je » …

Pour cet anniversaire, j’ai eu envie de matérialiser cela par un tissage qui raconte bien notre histoire. La terre se mélange à la mer, les brindilles et tiges florales flirtent avec les algues  sèches et les bouts trouvés au gré des promenades sur la plage. Quelques bois flottés viennent étayer le tout et une collection de 12 verres polis nous aide à compter les années passées.

De belles années …

Noce de soie2  WP_20150921_12_06_19_Pro

Noce de soie8 Noce de soie7 Noce de soie6

 

40/100 : Sur un fil …

40/100 : Sur un fil …

 40.3

Ou l’histoire d’une belle patouille avec les doigts !

40.2 40.1

J’ai étalé du Gesso que j’ai gratouillé, j’ai tracé la silhouette des oiseaux, puis j’ai laissé tomber les outils et j’ai travaillé aux doigts, j’ai adoré !

40.5 40.4 40.6

J’ai appelé en renfort mon pistolet à colle pour rehausser les contours, ça faisait longtemps que je n’avais pas joué avec !

40.10 40.9 40.8

39/100 : Picoti Picota …

39/100 : Picoti Picota …

39.3

En direct de la basse-cour une pauvre poule mouillée de pluie qui picore tant bien que mal quelques grains de maïs épargnés par la boue …

WP_20150806_17_02_30_Pro 39.4

Pour un peu, on aurait presque pitié, mais ce serait oublier bien vite que les poules adorent la pluie ! (sisisi !!)

39.7 39.5

38/100 : Le vulgaire confond colibri et oiseau-mouche …

38/100 : Le vulgaire confond colibri et oiseau-mouche …

38.2

Colibri : Très petit oiseau que le vulgaire confond avec l’oiseau-mouche tandis que pour le zoologiste, colibri et oiseau-mouche appartiennent à deux genres différents (définitions dictionnaire Littré).

38.3 38.4 38.5

Déjà, le vulgaire te dit flûte, non mais …Tout le monde n’a pas la classification des espèces en tête tout de même !

Bref et de toute façon, celui-ci appartient définitivement à une espèce inexistante sortie tout droit du pilote automatique créatif qui a animé ma main ce jour là …

38.1

Qui a donné vie à une sorte d’oiseau-pluie vif et discret, furtif comme le pied d’un arc-en-ciel …

38.8 38.7 38.6

 

 

37/100 : Chouette ! Un hibou … (ou Hibou ! Une chouette …)

37/100 : Chouette ! Un hibou … (ou Hibou ! Une chouette …)

 37.3

Un chouette hibou tout timide, genoux cagneux, gêné et étonné d’être l’objet de toute cette attention …

37.1 En cours

        En cours

Ses grands yeux tout surpris pourraient presque nous faire penser qu’il vient de se faire pincer à l’issue d’un mauvais coup comme seuls les hiboux sont capables d’en perpétrer.

37.6 37.10 37.5

 Pourtant, je vous assure qu’il s’agit juste d’un excès de timidité ! Que voulez vous ? Ces bêtes là sont faites pour vivre dans l’ombre et pas pour être ainsi exposées à nos regards acérés …

37.9 37.8 37.7

36/100 : Smart as a gentlebird …

36/100 : Smart as a gentlebird …

36.2

Un goéland carrément aristocratique, avec monocle et gilet à boutons dorés …

36.1 36.4 36.5

Très texturé, j’ai tapoté l’acrylique pour déposer des couches épaisses, en mélangeant les couleurs sur le papier directement.

36.7 36.8 36.6

Les pointillés au Posca viennent délicatement l’encadrer en adoucissant la transition vers le fond doré et encré.

35/100 : Faire tapisserie …

35/100 : Faire tapisserie …

35.1

Tapisserie, carrément !

Quand je vois ce perroquet, je ne peux m’empêcher de penser aux papiers peints de mamy en provenance directe des années 70.

35.3 35.4 35.5

Des couleurs qui claquent en mélange improbable, du doré, du rose flash … On est proche du canevas encadré au dessus du buffet !

35.6 35.7

34/100 : Portrait d’oiseau …

34/100 : Portrait d’oiseau …

34.1

Comme une envie de portrait. J’étais tentée d’humaniser un peu mes oiseaux, de leur tirer le portrait façon pose à l’ancienne …

34.5 34.6 34.2

En fond du portrait, un vieux document trouvé en vide grenier, il s’agit d’un contrat censé vous libérer de votre timidité en 3 jours …

Le signataire avait payé 60 FF en 1964 pour se débarrasser du rouge au joue … Ça m’a fait rire de peindre cet oiseau timoré, un peu comme un pied de nez à l’encontre du document …

34.7 34.8 34.9

 

33/100 : Au pied des grands arbres …

33/100 : Au pied des grands arbres …

33.1

Un corbeau guette, prêt à emprunter le chemin menant aux grands arbres. Les sylvains tiennent conseil sous peu et ils ont besoin de l’oiseau pour emmener les nouvelles …

33.3 33.5

C’était amusant de travailler celui-ci, bien loin de ce que je peux faire d’habitude, du papier froissé en fond et de la patouille de peinture à la main carrément !

33.4 33.6

32/100 : Goéland …

32/100 : Goéland …

32.2

Ha ! Le goéland ! Mon oiseau préféré ! J’adore les voir et les entendre. Ils ont toujours un air un peu cabot, mi idiot mi malin, ils ne sont pourtant pas très aimés en bord de mer. Ils feraient soi disant du bruit, créeraient des nuisances en farfouillant dans les poubelles …. Bon c’est assez vrai mais comment leur en tenir rigueur, ils sont si beaux !

32.7 32.4 32.6

32.5 32.4 32.3

31/100 : Song of happiness heals my soul …

31/100 : Song of happiness heals my soul …

32.1

La mélodie du bonheur guérit mon âme … Et quoi d’autre pour y arriver ?

32.3 32.4 SideProject_WP_20150728_18_08_39_Pro

Beaucoup de couches sur ce dessin, le bonheur, ça se mérite !

Le résultat final n’a absolument rien à voir avec ce par quoi ça avait commencé, dommage que comme souvent, je n’ai pas pris la peine de photographier la progression. Malgré le tourment occasionné pendant la réalisation, j’aime toujours beaucoup quand ça ne se laisse pas faire, faut bidouiller, chercher, tourner autour du pot pour arriver à quelque chose de satisfaisant … Comme je disais, ça se mérite …

32.7 32.6 32.2

30/100 : Rencontre au sommet …

30/100 : Rencontre au sommet …

30.2

Mais que peuvent-elles se dire ces commères cancanantes ?

Je me pose souvent cette question quand je les vois perchées sur les fils à haute tension, pépiant sans relâche, échangeant leurs points de vue d’oiseau, discutant peut être de la piètre qualité des abeilles cette année ou encore du goût fade des moustiques bretons …

30.6 30.1 30.4

30.8 30.7 30.3

 

 

29/100 : You make my heart sing …

29/100 : You make my heart sing …

29.1

Comme une douce mélodie emprunte de tendresse, le chant d’amour d’une oiselle pour son merle …

29.3 WP_20150727_16_01_30_Pro 29.5

Une ode à la vie qui unit, qui éloigne parfois mais qui rassemble toujours …

29.6 29.7 WP_20150727_16_01_51_Pro

 

28/100 : Picore la poule …

28/100 : Picore la poule …

28.1

Comme quoi l’ordre des mots et la syntaxe, ça compte ! Picore la poule et la poule picore, c’est pas vraiment pareil …

28.4 28.6 WP_20150727_16_01_15_Pro

Dans la mesure où on n’a pas trop envie de savoir qui picore la poule, on se contentera de regarder innocemment cette champêtre tranche de vie de gallinacé.

28.7 28.5 28.3

27/100 : Une poule sur un mur …

27/100 : Une poule sur un mur …

27.1

Maman poule et ses trois petits œufs qui la suivent en dandinant …

A la réflexion, les œufs me font penser à des moutons, mais s’ils sont déguisés dans des coquilles, c’est normal que la poule s’y trompe et nous avec !

27.5 27.4 27.7

 

26/100 : Vitrail …

26/100 : Vitrail …

26.100

Ben alors voilà …

J’ai adoré faire le fond, je n’avais aucune envie d’y ajouter un oiseau et j’aurais dû me fier à mon impression, je ne suis que peu satisfaite du rendu final … Reste un beau fond …

Peut être que je tenterai de régler son compte à ce piaf un de ces quatre !

26.3 26.4 26.5

 

25/100 : Butin de pollen …

25/100 : Butin de pollen …

 

25.1

C’est vrai ça, est ce que le butin d’un pirate à quelque chose à voir avec le verbe butiner ? Selon Wiki, le verbe butiner serait arrivé après, puisque le butin de l’insecte est le pollen, le fait de récolter celui-ci deviendra naturellement « butiner » …

Bien, nous voilà un peu plus savants, ça nous avance bien !

En attendant, le colibri butine des fleurs roses, battant des ailes à toute vitesse, il recueille inlassablement de quoi se nourrir …

25.3 25.6 25.4

 

24/100 : Dead Bird …

24/100 : Dead Bird …

24.1

Entre dinosaure et oiseau momifié … Il semble malgré tout s’accrocher à la vie et tente de repartir à l’assaut de l’astre solaire.

WP_20150723_10_22_32_Pro 24.4

J’ai beaucoup aimé travailler ce dessin. Je suis consciente d’être un peu restée « bloquée » sur le violet et l’orange mais ce sont des couleurs que j’affectionne et je ne voyais pas comment en intégrer d’autre sans tout saccager … Pour moi, cet oiseau-os devait forcément se parer ainsi.

J’ai travaillé le fond à l’encre en spray sur laquelle j’ai raclé du Gesso, ça a donné une sorte de transparence laiteuse que je n’avais pas encore expérimentée, j’aime bien ça ! (autosatisfaction, ok)

24.5 24.6

(acylique, Posca, Gesso, pochoir, collage)

 

 

23/100 : En famille …

23/100 : En famille …

23.1

Sur leur branche perchés, Papa et Maman hibou couvent du regard leur petit.

23.6 23.5 23.4

Entre fierté et inquiétude, ils attendent le premier vol de l’oisillon.

23.3 23.7

(Papier cadeau, Gesso, Posca, acrylique)

22/100 : Soleil couchant …

22/100 : Soleil couchant …

22.1

Une course contre la montre s’engage pour ce groupe d’oiseau migrateurs. Vont-ils parvenir à leur destination avant que la fin du jour ne les oblige à s’arrêter ?

22.3 22.4

Fond au rouleau, enduit, texture, encre et pochoir.

22.5 22.6

 

 

21/100 : Nid …

21/100 : Nid …

nid8

De pauvres oisillons, tombés de l’arbre, ils s’égosillent pour tenter de héler un sauveur éventuel …

nid1 nid3 nid5

En cours

J’avais envie de tester autre chose, un peu de collage retravaillé, quelques (maladroits) coups de pinceau, un peu de tamponnage … Je ne suis pas forcément satisfaite du final mais j’ai vraiment adoré travailler comme ça … Et je compte bien retenter l’expérience !

nid13 nid12

nid11

nid10 nid9

20/100 : Moineau commun …

20/100 : Moineau commun …

moineau5

En voilà un qui s’est fait tout seul.

Le fond rose n’est autre que l’essuyage d’un pochoir sur lequel j’avais vaporisé de l’encre, quelques gouttes d’aquarelle se sont échappées pour atterrir sur la page. L’oiseau s’est posé au sortir d’un pot d’enduit et une belle étiquette vintage s’est collée sur le papier …

moineau4 moineau3

19/100 : Wait like the peacock awaits the rain …

19/100 : Wait like the peacock awaits the rain …

paon4 paon5 paon1

Ou comment remplumer un paon …

Je vous l’avais bien dit que je dessinais comme une vache espagnole !

C’est pas grave, je l’ai fait quand même …

Toujours dans ma quête expérimentale, à force, je finirai bien par être satisfaite de mon coup de crayon (ou abandonner définitivement l’idée d’en être contente, on verra bien …).

paon2

paon4

18/100 : Perdu dans le brouillard …

18/100 : Perdu dans le brouillard …

18.1

Sous ses faux airs minimalistes, cet oiseau repose sur un tas de couches de papiers et de peinture.

C’est l’histoire d’un fond qui ne voulait pas se laisser faire et qui s’est fait couvrir et recouvrir jusqu’à devenir agréable à mes yeux.

18.5 18.4

 

Il semble égaré dans une purée de pois bien trop épaisse pour pouvoir voler et attend le retour du ciel bleu pour poursuivre son chemin …

18.3 18.2 18.6
17/100 : Gai comme un pinson …

17/100 : Gai comme un pinson …

17.1

Comme une envie bucolique malgré les ondées d’aujourd’hui.

Les oiseaux chantent malgré tout, la terre se gorge d’eau, prête à nourrir le monde.

Le pluie sur les vitres n’y changera rien, les pinsons sont joyeux, leurs trilles montent vers le ciel et touchent avec grâce ce qui les entoure.

17.2 17.4

J’avais envie de relief et de tenter de nouvelles choses, alors j’ai innové et le pistolet à colle est venu rejoindre mon matériel de peinture …

17.6 17.5
16/100 : Sans titre

16/100 : Sans titre

16.1

Mouais …. Aucun titre ne m’a frappé, alors, il s’appellera « Sans titre », à défaut d’être original, c’est honnête.

16.3 16.4

Quelques collages, avec entre autre un ancien mandat poste international, toujours issu de ma chine de l’autre jour.

J’ai aussi collé quelques papiers imprimés, ajouté un peu de spray, utilisé des pochoirs et réalisé des graphismes au Posca.

16.5 16.6
15/100 : Bird Mail …

15/100 : Bird Mail …

15.2

J’ai eu la chance de tomber en vide grenier sur une caisse de vieux papiers administratifs et autres courriers. Toute une tranche de vie d’une famille des années ’50 entre mes mains !

Il y a avait entre autre plusieurs lettres affranchies qui avaient été précieusement conservées, je me suis servie de l’une d’entre elles pour réaliser cette page.

 

J’en ai profité pour étrenner les pochoirs que j’ai mis tant de temps à découper, après l’effort, le réconfort !

Une surépaisseur de Gesso vient donner un peu de relief mais j’avoue ne pas être trop convaincue pour cette fois …

Pas grave, je mets les mains à la pâte et c’est ça qui compte !

 15.5 15.1
14/100 : Crow …

14/100 : Crow …

14.1

Des corbeaux roses … Voilà qui devrait les sauver de leur mauvaise réputation !

14.3 14.4

Je n’ai pas résisté à l’envie d’y ajouter mon turquoise adoré en tamponnage, impressionage et pochoirage.

14.5 14.6

 

13/100 : Circuit d’oiseau imprimé …

13/100 : Circuit d’oiseau imprimé …

13.2

Hum … Celui-ci m’a donné du fil à retordre !

J’avais découpé ce pochoir circuit imprimé et j’ai voulu l’étrenner, jusque là tout va bien. C’était sans compter le Gesso qui a bavé partout SOUS le pochoir, il m’avait tout cochoné le vilain !

13.3 13.1

 

Le moment d’incrédulité passé, j’ai enchaîné sur la tentation de jeter le tout mais comme je suis têtue j’ai cherché une autre solution.

Un collage, du tamponnage, de l’aquarelle, j’ai masqué le plus gros du ratage. C’est ce qui est magique avec ce type de peinture, on peut rater, il y a toujours un moyen de sauver les meubles …

13.6 13.5 13.4
12/100 : A l’orée du bois …

12/100 : A l’orée du bois …

12.2
 

Tel le gardien de la forêt, ce petit piaf guette les intrus qui tenteraient de se glisser dans son domaine. Rien qu’à voir son œil hypnotique, on se dit qu’il a tout les arguments nécessaires pour les faire fuir !

12.4

J’ai adoré travailler le fond de ce dessin, le pochoir forêt est un de mes préférés (j’avoue avoir moins rigolé en le découpant …) et tu risques de le voir réapparaître de temps à autre …

Je voulais voir ce que ça donnait de laisser le sujet principal non travaillé et le résultat me séduit pas mal, il se détache bien et attire l’œil.

 12.5 12.1

 

11/100 : Flying Birds …

11/100 : Flying Birds …

11.6

Sous un ciel pluvieux, les oiseaux migrent vers des contrées inconnues, en fond Albert Einstein veille sur leur fabuleux voyage.

11.4 11.3

 

Les outils ne changent pas, acrylique, encre en spray, pochoirs maison et feutres Posca. Une quadrillage texturé au Gesso apporte du relief.

11.2 11.1

10/100 : Migration …

10/100 : Migration …

10.1

Oulààààà, comment il a été difficile à réaliser ce dixième !

Il y a tellement de strates dessus que je regrette de ne pas avoir pris de photos à chaque étapes !

J’avais réalisé un fond avec le Gelli Plate, il était un peu trop foncé. J’ai tenté de éclaircir à l’acrylique, j’ai appliqué des pochoirs, j’ai dessiné un oiseau … Plus j’en faisais, pire c’était … J’ai tourné autour de cette feuille de papier pendant au moins deux heures en rajoutant des tas de couches et de trucs. pour finir, de guerre lasse, j’ai attrapé le Gesso et une carte et j’ai recouvert le tout. J’ai tamponné avec du papier bulle pour texturer et j’ai abandonné le tout au soleil (oui, je suis impitoyable !)

Trop, c’était trop !

10.5

Une fois la tête refroidie, j’ai repris la chose récalcitrante et j’ai réfléchi un rien.

J’aime bien les nuances que le doré procure, j’adore mes pochoirs « ruche » et le turquoise me met en joie, je les ai sortis sur ma table de travail.

Pour le fond, j’ai travaillé du jaune, du orange et du turquoise à l’éponge, puis j’ai appliqué le pochoir ruche. J’ai finalisé par des silhouettes d’oiseaux migrateurs et je me suis dit que pour un truc qui avait si mal commencé, ça finissait de manière acceptable.

9/100 : Oiseau noir de mauvais augure

9/100 : Oiseau noir de mauvais augure

9.1

Pauvre corbeau, il est si beau et malgré tout mal aimé.

Oiseau des sorcière, annonciateur de morts ou de malheur, messager diabolique, rien ne lui aura été épargné …

J’ai travaillé sur un fond où des photos de vieilles armes à feu étaient imprimées. J’étais partie sur un camaïeu d’orange et de rosé mais le pilote automatique dans mes mains a changé le cours des choses. Il a empoigné du rouge et du doré, a tartiné du Gesso, a « pochoiré » des circuits imprimés et a éclaboussé le tout.

Pour finir, il a installé la silhouette du corbeau, l’oiseau de mauvais augure, en bonne place et l’œil tourbillon est apparu.

C’est drôle parfois d’avoir l’impression de ne pas être maître de ce qu’on crée, on est comme spectateur de ce qui est en train de se réaliser …

9.3 9.4 9.2
8/100 : Imagine a main place to be … Comme un oiseau sur sa branche

8/100 : Imagine a main place to be … Comme un oiseau sur sa branche

8.7

Trouver sa place … Tout un programme … Et c’est pas facile en plus !

J’ai trouvé « amusant » de réaliser ce dessin sur la page des armes à mains, un peu comme un pied de nez, une revanche de l’oiseau sur l’homme qui le chasse. Il vient se sur-imprimer à ces engins meurtriers, s’installe sur sa branche sans crainte de représailles. Il poétise presque ces mots destructeurs, niant de toute évidence le danger qu’ils représentent pour lui et ses semblables.

7/100 : Discreet birds …

7/100 : Discreet birds …

7.1

Discrets, voire timides, ils se fondent dans le décor.

L’arrière plan les devance, la surcharge d’encre les efface presque et les deux flocons leurs volent la vedette …

Malgré tout, ils sont bel et bien présents, ils paradent dans leurs robes à pois, avec l’air nonchalant de ceux qui sont sûrs d’eux.

 

6/100 : Birds are dreaming too …

6/100 : Birds are dreaming too …

6.1

 

Où comment se laisser guider par les sensations qu’on ressent …

Ça n’avait pas trop mal commencé, même si ça manquait d’inspiration, la motivation était là.

Étalage de peinture au rouleau d’imprimerie, pochoirage de triangles et de chiffres, impressionnage de ronds et traçage d’un oiseau.

C’est là que ça se complique, que faire ensuite ? C’était tout nu …

6.7

Je me suis laissé hypnotiser par la spirale d’œil de cet oiseau et je lui ai tracé une queue délirante qui remontait sur la page. A ce moment, mon regard a été happé par mes boucles d’oreilles en plumes de paon et lesdites plumes m’ont convaincue de les inclure dans mon dessin.

Sauf que voilà … Le dessin et moi, ça fait 27, j’ai un gros complexe là dessus, je ne sais pas dessiner, enfin, pas comme j’estime que c’est bien de dessiner … Mouais, ça devient nébuleux, là, je suis d’accord avec toi !

Pour moi dessiner, c’est tracer des traits pour reproduire un truc qui existe et ça je ne sais pas le faire. Je te transformerais sans aucun problème la Tour Tanguy en poubelle, tu n’y verrais que du feu !

tanguy poubelle

Bon, je ne ferai pas de démonstration ici, j’aurais peur d’y arriver trop bien …

Bref, ma plume de paon (tracée au Posca) n’avait qu’un vague rapport visuel avec ma boucle d’oreille, par contre, elle me faisait plutôt penser à une ébauche de tête d’oiseau, alors, j’ai ressaisi le feutre et j’ai tracé, tracé, tracé …

6.1

Une fois la plume transformée en tête a l’air bienveillant, j’ai trouvé que son air débonnaire aurait pu être celui de l’ange gardien du petit piaf du bas et je me suis prise à imaginer que les oiseaux rêvaient sans doute de leur protecteur céleste ….

(Si tu te demandes pourquoi les volutes du songe partent de la queue du rêveur, je serais tentée de te répondre que c’est une vision de l’artiste …. ) – Chuis un peu à court de justifications là … =)

5/100 : Pour faire un oiseau, il faut …

5/100 : Pour faire un oiseau, il faut …

5.1

Front, croupion, scapulaire, lore …. La vraie recette pour faire un oiseau !

 

4/100 : Colibri …

4/100 : Colibri …

4.1

Sur une branche de printemps, l’oiseau délicat et chatoyant s’offre une pause nectar …

4.4

Transfert sur acrylique, pochoir, collage, stamping, écriture et Posca

3/100 : Bird …

3/100 : Bird …

5.1

Une planche ornithologique transférée sur la page des inventions en matière d’insecticide …

Nimbé d’or, l’oiseau se moque bien de tous ces dangers chimiques, protégé qu’il est par une barrière de fleurs élancées.

5.3 5.2 5.4
Transfert, pochoir, écriture, acrylique et Posca

(suite…)

Carte

Carte

carte1

Plutôt que de l’acheter, autant la faire, non ?

J’avais un merci à faire parvenir et dans la mesure où le destinataire est un créatif, j’avais envie de préparer la carte moi-même.

Je reste fidèle au thème ornithologique du moment, une épaisseur de Gesso, un peu de pochoir, de Posca, un petit morceau de mon vieux dictionnaire des synonymes et l’affaire est faite !

carte4 carte3
2/100 : Fais ce que tu veux …

2/100 : Fais ce que tu veux …

6.1

Un oiseau messager qui nous exhorte à prendre la direction de notre vie, à créer nous même le chemin qui sera celui de notre accomplissement.

2.1 2.2 2.3

Posca, stamping, collage, écrits, impressions

1/100 : Vole …

1/100 : Vole …

1.1

Collages, pochoirs, spray, Posca.

L’air mélancolique

Sans vol mais tout en jambes

L’oiseau triste

(Oui, je haïku-ise parfois aussi …)

vole5         vole3

vole4         vole2

The {100} Artwork Challenge

The {100} Artwork Challenge

Toujours dans ma recherche de progression, je suis tombée sur ce challenge en consultant le travail de Ackane dont je vous ai parlé plus tôt.

C’est vraiment l’outil idéal pour m’aider à avancer dans mes recherches et autres bidouilles. Une série de 100 « œuvres » (je mets des guillemets, toujours ces vieilles considérations sur le statut d’artiste ..) de petit format, qui doivent présenter un fil conducteur commun.

Pour le détail, je vous laisse aller jeter un coup d’œil au site de Kellee Wynne.

Je pensais faire une série de 100 d’une traite, en définitive, je me demande si je ne vais pas faire 10 séries de 10 en gardant tout de même le fameux fil conducteur entre les séries … Je ne suis pas sûre de parvenir à créer 100 « œuvres » sur le même thème, je manque sans aucun doute de confiance en moi !

Ma première série porte sur les oiseaux, ils m’ont pas mal accompagnée jusque là, ce doit être une bonne idée de commencer avec eux.

Ce qui sera récurrent dans la série de 100, ce sera le support, des pages d’un vieux livre Guinness des Inventions de 1983, elles me serviront de « toiles » pour ce challenge.

vole1 veux1 bird1
colibri1 pour faire un oiseau1

Les 5 premiers oiseaux …

Voyage en chine …

Voyage en chine …

Du vieux papier !Du vieux papier !

J’adore ça le vieux papier !

C’est chargé de plein d’histoires, celles qui sont écrites dessus, celles qu’ils ont eux même vécues, celles arrivées à leur propriétaires ou à leurs auteurs … Bref, un vieux bouquin me fait rêver à tout les coups !

Je collectionne plus particulièrement les vieux livres (ou revues) médicaux, les anciennes pubs ou traitements qu’ils contiennent me sidèrent à chaque fois.

J’aime aussi beaucoup les vieux livres de messe, missel et autres histoires religieuses. On habite une région particulièrement pieuse et ces objets, en leur temps, ont guidés la vie des gens. Ils avaient une vie paysanne dure et leur principale « distraction » était la religion. C’était pourtant tout sauf drôle ces histoires, les promesses de châtiments, la crainte de l’enfer, ce besoin de quêter sans cesse le pardon … En atelier d’écriture, j’avais emmené le Livre des Âmes au Purgatoire et une participante un peu plus âgée nous a raconté comment la vie de sa grand mère était régie par la religion, la semaine d’impureté mensuelle des femmes, les prières ferventes, suppliantes, la peur du jugement dernier… Ces ouvrages portent en eux tous les espoirs et les craintes de ces anciens croyants, je les recueille pour les empêcher de disparaître, ils sont passeurs de mémoire …

histoire latin2histoire latin1

Le livre d’histoire et celui de diapos

Pour cette fois, je ne pourrai pas t’en montrer, je suis sortie des sentiers battus et de mes habitudes, je me suis contentée d’un livre d’histoire en latin, un livre-diapos sur le Liban et deux petits trésors (à mes yeux), le Livre du Siège de Brest (qui relate jour par jour, heure par heure le siège de la ville durant la seconde guerre) et un autre traitant des bagnes hitlériens. J’ai sauté sur celui-là comme une puce sur l’oreille d’un chien, il traite de quatre de ces bagnes dont Buchenwald, mon grand-père ayant « séjourné » là-bas, je suis sensibilisée on va dire … En plus, il a été dédicacé par son auteur, lui même ancien déporté. Quand je te parlais de mémoire du papier …

Les bagnes et le siège de Brest
Les bagnes et le siège de BrestLes bagnes et le siège de Brest
Les bagnes et le siège de BrestLes bagnes et le siège de Brest

Dans ma besace aussi, une vieille revue médicale vantant les bienfaits de la radioactivité (tu va voir les pubs, ça vaut le coup !)

En direct des années '20 (juillet 1924)

En direct des années ’20 (juillet 1924)

Un magazine un peu leste de février 1922 qui s’appelait « Sans Gêne » …

Sans gêne
pub3
pub2
Sans gêneSans gêne

Une revue du Touring Club et une autre s’appelant « La Femme Chez Elle », rien que le titre fait rêver …

pub7pub6

La femme sportive s’épile !

4 vieilles cartes postales …

carte postale1

 

Et enfin, une grosse liasse de partitions de musique et de vieilles chansons, certaines d’entre elles sont manuscrites.

Il y avait coincé dans le lot une méthode de mandoline et trésor des trésors, des chansons et des poèmes d’amour manuscrits de cette vieille écriture à la plume des années ’20.

Une partie de ces trouvailles seront utilisées pour des « œuvres » futures …

Voyage en chine
WP_20150628_13_48_12_Pro
partition5
partition2
Twin Birds

Twin Birds

J'avais mangé un feu d'artifice juste avant ou quoi ?J’avais mangé un feu d’artifice juste avant ou quoi ?
On dirait bien que j’ai trouvé un sujet, les oiseaux semblent revenir souvent …

Toujours dans la recherche, je ne limite pas mes tentatives. Ici, j’ai réalisé un fond avec de l’aquarelle que j’ai déposé en quantité sur la toile puis soufflé au sèche cheveux. J’ai ensuite déposé mon enduit dans les coins, utilisé des pochoirs pour créer des flocons et un effet dentelle un peu partout sur le support. Comme je savais que je ferais des oiseaux, j’ai « gravé » des traces de pattes dans l’enduit épais.

Un peu dubitatifs les hérons ...

Un peu dubitatifs les hérons …

Et je les comprends, je l’étais aussi, trop de couleurs qui partent dans tous les sens, ce n’était pas pour me plaire. Le « mal » était cependant fait, fallait en tirer son parti !

Pour unifier un peu, j’ai ajouté le bleu turquoise, joué sur ses transparence en l’accentuant de-ci de-là. J’adore ce bleu, c’est une vraie rencontre entre lui et moi …

Il me fallait ensuite m’attaquer au motif à proprement parler, les hérons se sont imposés d’eux-même mais je ne savais pas bien comment les traiter.

Twin Birds
Le premier a été réalisé au gesso étalé épais et il aurait dû être seul mais il semblait tellement perdu tout seul, tout blanc au milieu de ce gloubi-boulga de couleurs que je lui ai ajouté un petit frère en collage.

Pas encore vraiment satisfaite, j’ai gribouillé au Posca et j’ai commencé à me sentir mieux (ou moins mal, c’est selon …)

twin bird2
 
On joue avec de l’enduit ?

On joue avec de l’enduit ?

Happy enduitHappy enduit
Free as a bird
La texture c’est bien mais le relief, ça a son charme aussi.

J’avais tenté sur les essais précédents des surépaisseurs de Gesso mais ça m’avait laissé sur ma faim. Pas assez texturé, pas assez « brut ». Comme je l’ai dit, je manque de technique, c’est valable aussi pour le matériel, mets-moi dans un magasin de beaux-arts et je découvrirai des « nouveautés » tous les deux pas. Il existe -tu vas pas me croire – des trucs appelés « pâtes structurantes », expressément faites pour combler mon envie de relief. Comme je suis radin, je ne suis pas passée en caisse avec la pâte en question, je suis rentrée à la maison en pensant avec malice au pot d’enduit de rebouchage de 5 kg qui dort dans un placard.

De la chantilly ?De la chantilly ?

 

Je n’ai pas de point de repère mais la texture n’est pas mal. Peut être un poil trop souple, ce qui empêche de « sculpter » un motif mais ça m’ouvre déjà un nouveau champ des possibles.

J’ai tartiné cet enduit, dans un autre coin, je l’ai raclé sur un pochoir, histoire de voir les deux rendus.

J'aime bien ces petits carrés ...J’aime bien ces petits carrés …

Pour le reste, on trouve une page de mon dictionnaire des synonyme des années ’40, des oiseaux imprimés sur calque, collés et rehaussés au Posca, des encres en spray, des textures diverses, du stamping …

Oiseau

Je suis plus « contente » de cette peinture, j’ai relativement maîtrisé mon enthousiasme, j’ai davantage construis mon visuel, j’ai pris le temps de réfléchir avant de faire, c’est une démarche assez innovante pour moi. J’ai souvent tendance à considérer que l’inspiration de l’instant est meilleure conseillère que la réflexion …

On joue avec de l'enduit ?
free as a bird3
free as a bird1 free as a bird4
Pray !

Pray !

Version intermédiaireVersion intermédiaire

J’ai eu une idée … Ça m’arrive … Et elles sont même parfois bonnes puis, quand il faut les réaliser, c’est plus compliqué. le manque de technique et de matériel peut être (ça c’est bidon, la technique pallie sans aucun doute au manque de matériel …) ne permettent pas un résultat à la hauteur de l’idée de base.

N’empêche, ce n’est pas une raison pour se priver de tenter quand même, hein ?

J’avais repéré cette gravure anatomique et j’ai tout de suite adoré la posture de ce squelette en prière, il fallait que je l’intègre dans quelque chose.

J’ai commencé par copier des pages de vieux missels (que je collectionne), ainsi que d’un livre intitulé « Mois des Âmes du Purgatoire ». Je les ai collées sur la toile (tiens, la première fois que j’utilise un toile dis donc ! – Comme un sentiment de transgression, la toile, c’est pour les artistes, non ?).

Ame purgatoire4 Ame purgatoire3 Ame purgatoire 1

Les vieux livres portant sur la religion sont une véritable marotte chez moi …

En haut à gauche, j’ai collé une carte souvenir de profession de foi des années 40, je voulais mettre le squelette en prière en opposition, nimber de doré, texturer.

Le résultat ne me satisfaisait pas, j’ai rajouté de la dentelle, une fleur d’orchidée vanda (mais quelle idée !!) séchée et le mot « pray ».

Comment dire ? ...

Comment dire ? …

Positivons, je trouvais que la dentelle, c’était pas trop mal.

Pour le reste, je m’étouffais un peu, faut bien l’avouer. J’ai arraché la fleur (mais quelle idée, bis !) et j’ai recouvert le « Pray » avec une page d’un vieux dictionnaire de synonyme. Le mot surligné en doré est « croyance ».

Je trouvais aussi que la carte de communion faisait un peu pâle figure, mais je ne savais pas comment contourner le problème.

En parallèle, je lisais Le Livre des Nuits de Sylvie Germain, si vous avez l’occasion, allez-y, c’est une très belle écriture, forte, puissante, incroyable. Au détour d’une page, je tombe sur une phrase qui m’a fait percevoir mon idée de départ sous un autre angle, elle disait :

« La voix ne porte pas bien loin, elle n’atteint ni les oiseaux, ni les morts. »

C’est ici que la colombe a fait son entrée.

J’ai utilisé la photo du vitrail réalisé par Bernini et qui est « visitable » à Rome, Basilique Saint Pierre.

Esprit Saint Basilique Saint Pierre, RomeEsprit Saint Basilique Saint Pierre, Rome

Pray2
Version finale

On arrive donc en fin du processus, j’ai doré, j’ai texturé, puis, j’ai laissé ainsi.

La phrase de Sylvie Germain a été ajoutée, c’est d’elle que tout est parti.

Je n’en suis pas satisfaite mais ce que je considère comme important, je l’ai fait. J’ai tenté, j’ai essayé, j’ai bidouillé, l’objectif est atteint.

On tente de rester sobre ?

On tente de rester sobre ?

On tente de rester sobre ?

L’idée, c’était d’aller vers des couleurs que je n’utiliserais pas de prime abord. Du noir et du jaune, pourquoi pas ?

J’ai ajouté un peu de pastel sec pour voir, puis un peu de papier de soie collé et ho, tant qu’à faire, des pois en positif/négatif …

Après l’avoir retourné dans tous les sens, je me suis dit que j’étais parvenue à rester relativement sobre et à modérer mon envie de trop faire … Je deviendrais sage ?

Dans la foulée

Dans la foulée

Dans la foulée
Toujours la même précipitation, la même envie de tout faire en même temps.

Bref, je ne sais pas par où commencer, par où achever et quand terminer.

Le côté positif, c’est que je teste, j’essaie des trucs, je rate, je ne me démonte pas !

 microbe Microbe microbe

 Va falloir maîtriser son enthousiasme !
Commencer

Commencer

Première étape, se documenter un peu, pas de secret là-dessus, le net regorge de ressources, il suffit de les chercher.

Pour celui-ci, c’est le fouillis ! C’est la boulimie de la première fois, j’avais des nouveaux jouets, fallait que je les teste !

En vrac et pêle-mêle, de l’acrylique, des tampons, du collage, des textures, un peu d’impression…WP_20150618_19_41_20_Pro

WP_20150618_19_41_01_Pro

WP_20150618_19_41_20_Pro

Comment qu’on fait déjà ?

Comment qu’on fait déjà ?

Déjà, il faut en terminer avec la notion d’excellence de l’artiste. Un artiste, c’est avant tout quelqu’un qui crée, ce n’est pas une personne qui transforme en or tout ce qu’il touche. Un artiste, ça teste, ça travaille, ça rate, et parfois ça réussi.

Puis tant qu’à y être, non, un artiste n’est pas une espèce de mutant doué d’une science esthétique infuse qui transpire par tous les pores de sa peau et nimbe le moindre de ses travaux. Il sue, oui, mais parce qu’il se questionne, parce qu’il doute, parce qu’il persévère.

Une fois qu’on a fait la paix avec cette fameuse histoire de talent, qu’on se sent prêt à rater, à râler, à être insatisfait, à admettre que c’est moins facile que ça en a l’air, on peut commencer à s’équiper, à réfléchir, à se lancer, à … créer.

Je suis une médiocre dessinatrice, il me faut donc me diriger plus sûrement vers des formes plus abstraites que figuratives. En plus, j’aime bien tripoter la matière, ne pas trop réfléchir et laisser la spontanéité prendre le dessus. Enfin, je n’aime pas reprendre un projet sur plusieurs jours, j’ai appris à le faire avec l’écriture, pour la peinture on verra plus tard.

J’ai de la chance de compter des artistes dans la famille, une belle-maman inspirée, délicate et inspirante qui chemine depuis longtemps sur les chemins de la création. Vous pouvez lui rendre visite, sur son site « Ciel de Garance ». C’est une belle personne, lumineuse. Elle est capable de s’émerveiller de la moindre chose et tout est prétexte à création pour elle. Elle est posée et pondérée, toute en retenue et en discrétion, parfois ses silences parlent plus que les mots, on les entends fort, ils claquent dans l’air et résonnent longtemps dans les cœurs, ou du moins dans le mien.

Ma belle-sœur a bien profité des gênes maternels et s’exprime en peinture aussi. Un tout autre style de personne mais aussi de création. Elle est vive et passionnée, douée d’une volonté de bulldozer alors que sa peinture est toute en douceur et nostalgie. Vous pouvez la visiter chez elle, vous ne serez pas déçu du voyage. C’est une personne déterminée, on a l’impression que le doute ne la visite jamais, elle sait ce qu’elle veut et elle y va, c’est aussi simple que ça ! Elle aussi a des qualités d’émerveillement qui forcent le respect et derrière sa détermination se cache douceur et délicatesse.

Ça t’explique pourquoi une démangeaison de peinture a refait surface. En fait, je l’ai maintenue tant bien que mal à distance pendant longtemps, puis, un tableau de Laly est entré à la maison et ça n’a plus été possible de ne pas me gratter.

Mon matériel est ressorti des tiroirs, mon tablier de cuisine a changé d’usage et je me suis penchée autrement sur le papier. Avec de l’acrylique, des pochoirs, des tampons, des sprays, pas beaucoup de pinceau, je teste, j’expérimente, je bidouille, je m’éclate !

WP_20150630_10_54_40_Pro

Art

Remember, there’s always an angel bird watching over your lovely soul ..

Remember, there’s always an angel bird watching over your lovely soul ..

20 X 20 cm

Mixed media painting and collage on canvas

© Sabyne

100 €

 

Be proud and brave, your path is the right way

Be proud and brave, your path is the right way

20 X 20 cm

Mixed media painting and collage on canvas

© Sabyne

100 €

 

Kindness Cat …

Kindness Cat …

20 X 20 cm

Mixed media painting and collage on canvas

© Sabyne

100 €

Your heart knows the way …

Your heart knows the way …

20 X 20 cm

Mixed media painting and collage on canvas

© Sabyne

100 €

She takes care …

She takes care …

26 X 34 cm

Mixed media painting and collage on canvas

© Sabyne

175 €

 

Baliz 1 – Écouter la mer chanter …

Baliz 1 – Écouter la mer chanter …

BalizI7Écouter la mer chanter

Mixed media weaving

34 X 36 cm weaving, 72 X 50 cm including driftwood

©Sabyne

(whool, string, vintage laces and fabric, driftwood, piece of tire found on the seaside)

250 €

BalizI1 BalizI2 BalizI5

BalizI6 BalizI3 BalizI4

 

 

 

You make my heart sing …

You make my heart sing …

You Make My Heart Sing10

You make my heart sing

38 X 46 cm

Mixed media painting on canvas.

©Sabyne

315 €

You Make My Heart Sing8 You Make My Heart Sing9 You Make My Heart Sing1

You Make My Heart Sing6 You Make My Heart Sing4 WP_20150921_11_10_12_Pro

 

Twin

Twin

Twin6

Twin

X

Mixed media weaving.

(driftwood, vintage lace, peacock feather, carded wool, wool, string)

©Sabyne

150 €

 Twin3 Twin10 Twin9

Twin12 Twin7 Twin8

 

Baliz II

Baliz II

BalizII8

Baliz II

Mixed media weaving

37 X 41 cm weaving, 52 X 41 cm including driftwood

©Sabyne

(whool, string, vintage laces and fabric, indian silk, driftwood, peacock feather)

200 €

BalizII7 BalizII6 BalizII5

BalizII3 BalizII2 BalizII1

Talents d’Iroise I

Talents d’Iroise I

Talents d'Iroise5

Talents d’Iroise I

37 X 110 cm, including pending wool, 62 X 110 cm including wood

Mixed media weaving.

(spun wool, carded wool, raw vool, ropes found on the seaside, bark and dogfish egg)

©Sabyne

400 €

Talents d'Iroise7 Talents d'Iroise8 Talents d'Iroise9

Talents d'Iroise10 Talents d'Iroise14 Talents d'Iroise11

 

Exploring circles …

Exploring circles …

Exploring Circles3

Exploring circles

31 X 22 cm (31 X 80 including string, pending wool and leaves)

Mixed media weaving.

(string, wool, spun wool, leaves, vintage fabric, peacock feather, vintage lace)

©Sabyne

200 €

Exploring Circles10 Exploring Circles7 Exploring Circles8

 Exploring Circles1 Exploring Circles5 Exploring Circles6

 

 

Automne …

Automne …

Automne2

Automne

15 X 15 cm (45 X 26 including wood and pending wool)

Mixed media weaving.

©Sabyne

Automne9 Automne6 Automne4

Automne7  Automne3

 

Never forget, different people, common roots …

Never forget, different people, common roots …

Never Forget Different People Common Roots5

Never forget, different people, common roots.

26 X 34 cm

Mixed media painting on canvas.

©Sabyne

180 €

Never Forget Different People Common Roots6 Never Forget Different People Common Roots3  Never Forget Different People Common Roots11

Never Forget Different People Common Roots12 Never Forget Different People Common Roots7 Never Forget Different People Common Roots10

 

 

Mini mess in red …

Mini mess in red …

Mini Mess in Red5

Mini mess in red

18 X 8 cm (18 X 54 cm including the pending wool)

Mixed media weaving.

(Acrylic wool)

©Sabyne

50 €

Mini Mess in Red4 Mini Mess in Red6

 

 

 

Écoutes la musique de ton âme …

Écoutes la musique de ton âme …

Ecoute la musique de ton âme7

Écoutes la musique de ton âme

46 X 55 cm

Mixed media painting on canvas.

©Sabyne

415 €

(More informations and pictures on the blog)

 

Symmetry

Symmetry

Symmetry6

Symmetry13 Symmetry11 Symmetry8

 Symmetry9 Symmetry12 Symmetry10

Symmetry

Mixed Media Weaving

@Sabyne

40X40 cm (40X60 cm including the whool hanging)

Natural whool, raw whool, spun whool, carded whool, drifted wood, string, rope found on the seaside)

400 €

Let me read your soul

Let me read your soul

let me read your soul6

Let me read your soul …

20 X 30 cm

Mixed media painting on canvas

© Sabyne

150 €

Let me rea your soul11 let me read your soul8

Let me rea your soul10 Let me rea your soul13 Let me rea your soul9 

 

 

I wish I was a Butterfly …

I wish I was a Butterfly …

I wish I was a Butterfly220 X 30 cm

Mixed media painting on canvas

© Sabyne

150 €

I wish I was a Butterfly9 I wish I was a Butterfly5